1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : Christiane Taubira prône toujours l'union de la gauche face à l'extrême droite
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : Christiane Taubira prône toujours l'union de la gauche face à l'extrême droite

Christiane Taubira multiplie les appels à gauche pour aboutir à une union face à l'extrême droite.

Christiane Taubira
Christiane Taubira
Crédit : AFP
Le Mag Pol du 13 février 2022
00:26:11
Le Mag Pol du 13 février 2022
00:26:11
Marie-Bénédicte Allaire - édité par Thibault Nadal

"J'irai jusqu'au bout" disait Christiane Taubira dimanche matin dans Le Parisien. Mais, la candidate est loin d'avoir ses 500 parrainages. Loin aussi d'avoir su fédérer une gauche complètement désunie. 

Pourtant, Christiane Taubira soulève une attente, en particulier dans les quartiers. À Montreuil, en Seine-Saint-Denis où elle est allée cette semaine, des mamans sont venues la voir, comme Bintou, qui se demande quel est l'avenir de ses enfants en France et qui ne sait pas quoi répondre aux questions de son petit garçon : "Il m'a demandé 'maman, est-ce que je peux être président ?', je lui ai dit que je n'avais pas la réponse. Mais quand j'ai entendu que Christiane Taubira venait ici, je lui ai dit que c'était notre espoir", explique-t-elle.  

Cet espoir, elle entend l'incarner, en contrant les discours sécuritaires et anti-immigrés en faisant de cette cause sa "préoccupation principale contre l'extrême droite qui nous pourrit la vie". 

Seulement 47 parrainages à trois semaines de l'échéance

Forte des 450 000 personnes qui ont voté à la Primaire populaire, elle s'est donnée pour mission de rassembler la gauche, mais ses appels restent lettre morte et la percée dans les sondages, qui devait convaincre ses concurrents, se fait attendre. Cette semaine, on a appris qu'une rencontre secrète avait eu lieu entre ses équipes et celles de Yannick Jadot. Au cours d'une conférence de presse sur son programme, elle a préféré banaliser. "Oui, il y a des rencontres, je ne l'ai jamais caché, mais moi je parle à tout le monde", a-t-elle sobrement expliqué.

Il y a aussi les parrainages d'élus qui rentrent au compte-gouttes, 47 seulement à ce jour sur les 500 nécessaires à trois semaines de l'échéance, le 4 mars, de quoi l'inquiéter ? Une question à laquelle Christiane Taubira a répond jeudi, dans RTL soir : "Je ne suis pas du genre à être inquiète. Face aux difficultés, je me mets en position de combat. Mais ceci étant, il y a un vrai sujet : est-ce qu'avec un tel socle de légitimité démocratique, on peut être arrêté par le fait qu'il n'y a pas ses parrainages ?". 
 
Tout cela nourrit pourtant le doute, au point que certains commencent à se demander si elle pourra effectivement être candidate faute d'être qualifiée. Si ce cas se produisait, Christiane Taubira soutiendra-t-elle un de ses concurrents ? Yannick Jadot, comme Anne Hidalgo en rêve, mais la réponse pourrait se faire jusqu'à début mars.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciati