1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : ces candidats qui veulent taxer les milliardaires polluants
1 min de lecture

Présidentielle 2022 : ces candidats qui veulent taxer les milliardaires polluants

Oxfam et Greenpeace proposent de taxer les patrons dont les entreprises polluent, ce que trois candidats à la présidentielle intègrent à leur programme.

La pollution (illustration)
La pollution (illustration)
Crédit : AFP / Philippe Desmazes
Présidentielle 2022 : ces candidats qui veulent taxer les milliardaires polluants
00:01:48
Sophie Joussellin - édité par Étienne Bianchi

Ce n'est pas la première fois que les milliardaires se font épingler pour leur train de vie pas très écologique. Après le bilan carbone dû à leurs moyens de transports, Oxfam et Greenpeace s'intéressent à la pollution dégagée par leurs entreprises et proposent dans un rapport de taxer encore plus les grands patrons. Une proposition qui se trouve déjà dans le programme de certains candidats. 

Yannick Jadot, Anne Hidalgo et Jean-Luc Mélenchon proposent de taxer les grandes fortunes en fonction de leurs participations dans des entreprises polluantes. Ce rapport met en évidence les inégalités entre ces milliardaires et le reste de la population. "63 milliardaires polluent autant que 50 % de la population, c'est l'équivalent du bilan carbone combiné du Danemark, de la Suède et de la Finlande", explique Clément Sénéchal chargé de campagne climat chez Greenpeace. 

ISF climatique

En tête de ces grandes fortunes Gérard Mulliez, le fondateur du Groupe Auchan. Son patrimoine financier émet trois millions de fois plus de CO2 que celui d’un ménage français. Il est suivi de Rodolphe Saadé du groupe de transport maritime CMA-CGM et d'Emmanuel Besnier le président général de Lactalis, numéro un mondial du lait. 

"Cela donne des ordres de grandeurs vertigineux qui posent la responsabilité prépondérante des ultrariches dans la crise climatique et donc la nécessité de les mettre, les premiers, à contribution des efforts de décarbonation et c'est pour cela que l'on préconise la mise en place urgente d'un ISF climatique", complète Clément Sénéchal. Un ISF qui rapporterait sept milliards d'euros à l'État et qui serait affecté à la transition écologique. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.