2 min de lecture Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : Valls sceptique à propos d'une candidature de Hollande

Le Premier ministre attend avec circonspection la décision du président de la République de présenter sa candidature, ou non, à sa propre succession.

François Hollande et Manuel Valls, le 11 août 2016
François Hollande et Manuel Valls, le 11 août 2016 Crédit : PATRICK KOVARIK / AFP
Clarisse Martin
Clarisse Martin
Journaliste

Manuel Valls n'en fait pas un secret. La publication du livre du duo de journalistes du Monde Gérard Davet et Fabrice Lhomme, Un Président ne devrait pas dire ça, l'a contrarié. Le Premier ministre avait même évoqué sa "colère" face aux propos tenus par le Président et révélés dans ces pages. Cette semaine, des proches de François Hollande ont fait fuiter le 10 décembre comme date de l'éventuelle déclaration de candidature du chef de l'État. Et dans cette attente, le chef du gouvernement ne regrette pas l'évocation de son sentiment de "colère" et de "honte" à la lecture du livre, déclarent ses proches, qui renforcent l'hypothèse d'un soutien mitigé de Manuel Valls à François Hollande en vue de la présidentielle, rapporte LCI.

Le Premier ministre attend la réponse de François Hollande. Sans toutefois lui donner un blanc-seing, même s'il reste loyal. "Si le président de la République pense que de toute façon il est candidat, que je serais derrière lui, j'irais coller des affiches, parler dans le train, faire des déambulations, là, c'est non. Je me poserai la question de ce que je devrais faire". Mais Manuel Valls joue la carte de la politesse. "Je ne commente jamais ma relation avec le président de la République. Nous avons tous les deux des rapports de confiance et de franchise", affirme-t-il dans une interview consacrée à Paris Normandie.

La confiance présente dans les deux camps

"J’ai la responsabilité du gouvernement de la France dans une période difficile (…). Personne ne peut mettre en doute mon sens des responsabilités, de l’intérêt général et de l'État", poursuit-il, confiant. Confiant, le camp de François Hollande semble l'être aussi, après le score inattendu de François Fillon au premier tour de la primaire de la droite, leur donnant le sentiment que les sondeurs se trompent peut-être sur le compte de leur chef de file.

Un événement qui n'a pas fait changer la ligne de Manuel Valls, semble-t-il.  Selon les propos d'un ministre confiés à RTL, l'hypothèse d'une candidature de Manuel Valls à la présidentielle, au risque de se retrouver en concurrence avec François Hollande, peut faire partie des scenarii possibles. "Pour ma part, je n'ai renoncé à rien", confie Manuel Valls, cité par Le Parisien.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Manuel Valls François Hollande
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants