1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2017 : "Tout est possible, y compris le pire", redoute Cambadélis
1 min de lecture

Présidentielle 2017 : "Tout est possible, y compris le pire", redoute Cambadélis

Le Premier secrétaire du PS a estimé ce dimanche que "tout est possible" en 2017. "Y compris le pire", avec une présence du FN au second tour.

Jean-Christophe Cambadélis dans son bureau à Paris le 5 septembre 2014. (archives)
Jean-Christophe Cambadélis dans son bureau à Paris le 5 septembre 2014. (archives)
Crédit : AFP / PATRICK KOVARIK
La rédaction numérique de RTL & AFP

Interrogé sur la présidentielle 2017, le Premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis a reconnu que "tout est possible". "Aujourd'hui, si l'on voit les résultats des élections partielles, des européennes ou les sondages, Marine Le Pen est au second tour et le combat va être acharné entre l'UMP et les socialistes pour voir qui sera au second tour. Mais il y a du temps et personne ne mesure très clairement (l'impact) de différents événements", a-t-il répondu alors qu'on lui demandait sur Radio J si Marine Le Pen serait à coup sûr au second tour. 

A ses yeux, "il y a une volatilité de l'opinion française, qui n'est pas contente aujourd'hui, mais qui peut se retourner" sous l'effet de la situation internationale, du refus du gouvernement d'accepter les "injonctions de Bruxelles" sur le calendrier de baisse du déficit ou "du forcing de Nicolas Sarkozy".

Je serai pour le candidat républicain

Jean-Christophe Cambadélis

Quant à "Marine Le Pen, les Français utilisent ces intentions de vote pour dire un certain nombre de choses, mais au moment de (choisir) qui va être président de la République, il y aura un moment de doute", a estimé Jean-Christophe Cambadélis. "Tout est possible, y compris le pire" en 2017, a-t-il alors déclaré.

"Si vous avez un candidat socialiste en face de Marine Le Pen au second tour, vu la haine que manifeste la droite vis-à-vis des socialistes (...) je ne vois pas comment la droite classique vote pour le candidat PS. Si les socialistes ont le choix entre Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy, cela va leur poser beaucoup de problèmes, même si moi je serai pour le candidat républicain".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.