1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Le Front national pourrait à nouveau faire appel aux banques russes pour se financer
2 min de lecture

Le Front national pourrait à nouveau faire appel aux banques russes pour se financer

Info RTL INFO RTL - Le trésorier du Front national affirme que les banques françaises continuant de refuser de prêter au parti, il pourrait se tourner à nouveau vers Moscou pour financer la présidentielle.

Le logo du Front national (illustration)
Le logo du Front national (illustration)
Crédit : AFP
Cathédrale russe de Paris : la Russie de Poutine s'installe au bord de la Seine
03:06

Le 19 octobre prochain, Vladimir Poutine sera à Paris, officiellement pour parler de culture. Il doit inaugurer le nouveau "Centre spirituel et culturel orthodoxe russe", accolé à la nouvelle cathédrale, et ses coupoles dorées du Quai Branly, construits en bord de Seine. L'objectif de la visite est aussi d’entretenir les réseaux russes en France et de aussi tenter de peser dans le débat de la campagne présidentielle.

Car on peut voir un message subliminal sous ces coupoles. Vladimir Poutine dit : "Nous construisons des églises dans cette Europe jugée décadente à Moscou". Il cible "l'Europe de Conchita Wurst" et "l'Europe du Mariage pour tous". Il tente de travailler l'opinion publique française alors que la campagne électorale bat son plein. Moscou a déjà placé des pions dans l’échiquier politique français. En 2014, une banque russe avait accordé un prêt de 9 millions d’euros au Front national de Marine Le Pen.
Il y a peu de chance que Vladimir Poutine rencontre Marine Le Pen lors de sa visite en France. Même si la présidente du Front national le souhaiterait. Ce serait une première, elle a rencontré à Moscou des proches de Poutine, de son premier cercle, mais pas le Président Poutine lui-même. S’il n’y a pas d’entrevue prévue, en revanche, le FN pourrait faire appel à Moscou obtenir de nouveaux prêts.

"Il nous manque pour la présidentielle de 2017 20 à 25 millions d’euros que les banques françaises refusent de nous prêter. Il n’est donc pas exclu que nous fassions appel à nouveau à des banques russes" déclare Wallerand de Saint-Just, le trésorier de Front National joint par RTL.

"Ingérence" de Moscou

Une "ingérence" de Moscou dans la présidentielle que constate l’universitaire Cécile Vaissié, auteur de Les Réseaux du Kremlin en France. "À parti du moment où le Front national reçoit plusieurs millions de deux banques russes, ou quand vous gratter un petit peu le personnel dirigeant de ces banques, vous tombez sur des officiers du KGB", dit-elle. "Dans une campagne présidentielle et dans la vie politique française, on sait très bien qu'un prêt peut camoufler un don, plus exactement un échange de service", poursuit-elle.

À lire aussi

"Pourquoi offrir de l'argent au parti de Marine Le Pen ?", interroge Cécile Vaissié. "Je ne peux pas croire qu'il n'y ait pas un intérêt pour la Russie. Plus Marine Le Pen aura de voix à la présidentielle, plus elle aura de poids en France, et plus Poutine sera content puisqu'elle a des positions qui sont à 100% pour Poutine", analyse l'universitaire.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/