1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2017 : Hamon-Jadot, les dessous d'un accord électoral
1 min de lecture

Présidentielle 2017 : Hamon-Jadot, les dessous d'un accord électoral

CONFIDENTIELS RTL - L'écologiste Yannick Jadot a annoncé qu'il retirait sa candidature à la présidentielle pour soutenir le socialiste Benoît Hamon. Au prix d’un accord programmatique, et bien sûr électoral.

Yannick Jadot a retiré sa candidature à la présidentielle au profit de celle du socialiste Benoît Hamon
Yannick Jadot a retiré sa candidature à la présidentielle au profit de celle du socialiste Benoît Hamon
Crédit : AFP / Joël Saget
Présidentielle 2017 : Hamon-Jadot, les dessous d'un accord électoral
03:09
Présidentielle 2017 : Hamon-Jadot, les dessous d'un accord électoral
03:13
Pauline De Saint-Rémy & Loïc Farge

Après de longues discussions, Benoît Hamon engrange enfin le soutien des écologistes. Jeudi 23 février, Yannick Jadot a annoncé qu'il retirait sa candidature à la présidentielle au profit de celle du socialiste. L'Obs raconte comment cet accord s'est conclu. Mardi dernier, Benoît Hamon déjeunait dans un restaurant du Xe arrondissement de Paris, près de son quartier général, avec les députés écologistes sortants, parmi lesquels Noël Mamère et Cécile Duflot. Il a commencé par leur annoncer que le PS était disposé à les aider à être réélus députés, mais pas forcément dans la circonscription où ils avaient été élus en 2012.

Cris d'orfraie des écolos autour de la table. Avant que Benoît Hamon précise qu’il parlait en fait spécifiquement du cas de Cécile Duflot. Pourquoi elle ? Tout simplement parce qu'il ne parvenait pas à convaincre la maire de Paris, Anne Hidalgo, de soutenir l’ancienne ministre du Logement, dans sa circonscription parisienne (la sixième). Une décision jugée "inacceptable" par les soutiens de Yannick Jadot.

La rédaction vous recommande

À en croire L'Obs, le candidat socialiste est finalement allé voir Anne Hidalgo pour insister et a fini par obtenir gain de cause. Cécile Duflot sera donc bien soutenue par le PS dans la circonscription dont elle est députée sortante. Exit la candidate socialiste qui avait déjà été investie par le parti et qui avait commencé à faire campagne. Nawal Oumer a donc été sacrifiée sur l'autel des négociations entre EELV et son parti

Cela a déjà fait pas mal réagir la fédération socialiste de Paris sur les réseaux sociaux. D'ailleurs Nawel Oumer elle-même s’est fendue d'un tweet : "Sereine et déterminée", a-t-elle écrit jeudi soir, assez mystérieusement. Il faut croire qu’elle n’a pas tellement l’intention de se laisser faire.

À lire aussi

Plus étonnant encore, toujours selon L'Obs, Yannick Jadot lui-même aurait obtenu la promesse d’une circonscription. Peut-être celle de Denis Baupin (empêtré dans une affaire de harcèlement sexuel). Il souhaiterait devenir député de Paris, à l’Assemblée nationale. Yannick Jadot est pourtant député européen sortant.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/