2 min de lecture Présidentielle 2017

"Fillon va tenter de faire du Sarkozy, frapper fort et rester en mouvement"

ÉDITO - Le candidat de la droite a cinquante jours pour convaincre. Comment peut-il rebondir ?

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
"Fillon va tenter de faire du Sarkozy, frapper fort et rester en mouvement" Crédit Image : Martin BUREAU / AFP | Crédit Média : RTLNET | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

François Fillon est à la peine dans les sondages. Il est désormais le troisième homme de la présidentielle dans notre dernière enquête Kantar Sofres Onepoint publiée lundi 27 février. Il cherche à rebondir, et il cherche frénétiquement même. Rendez-vous compte qu'il est allé serrer la louche de Jean-François Copé dans sa ville de Meaux. Copé, son ennemi juré ! Et il a même reçu le soutien de Laurent Wauquiez, dans une interview au Figaro. Wauquiez, autre meilleur ennemi ! Cela dit l'état d'urgence, l'état d'alerte maximum dans le camp de la droite. Quand vous est obligé d'aller chercher le soutien de ceux qui vous détestent, c'est que les temps sont durs.

Alors vous avez bien compris que chacun, en réalité, joue le jeu. Car il s'agit de se positionner pour la suite, pour l'après-présidentielle. Et mieux vaut avoir fait preuve de loyauté, avant, quand on veut reconstruire, après. Faire preuve de loyauté, être de bons soldats. Ou en tout cas faire semblant. Par devant, c'est "tiens bon François, on est avec toi" ; et par derrière c'est le doute, c'est l'inquiétude, c'est la peur de perdre.

Crainte d'une hémorragie

Ce que les proches de François Fillon redoutent le plus en ce moment, c'est l'hémorragie. Ils redoutent que son affaiblissement soit tel qu'ils poussent les plus à droite de son électorat à finalement choisir Marine Le Pen. Le drame pour lui serait que les plus modérés choisissent eux Emmanuel Macron.

À lire aussi
Benoît Hamon au soir de sa défaite au premier tour de l'élection présidentielle, à Paris le 23 avril 2017 Parti socialiste
Présidentielle 2017 : Benoît Hamon aussi a bénéficié de ristournes

Il lui reste cinquante jours pour convaincre ? Comment y parvenir ? En essayant d'apparaître comme le premier opposant en chef : opposant à Marine Le Pen, opposant à Emmanuel Macron, opposant au gouvernement en place qu'il a accusé ces derniers jours de laisser se développer dans le pays un climat de "quasi guerre civile".

Comme il va traîner "l'affaire Pénélope" comme un boulet, il lui faut parler plus fort que ses concurrents. Il lui faut cliver. Il lui faut incarner l'alternance. Il lui faut retrouver des accents d'homme d'État qu'il avait réussi à imposer lors de la primaire, et qui se sont effondrés quand l'actualité judiciaire l'a rattrapée.

S'emparer des sujets régaliens

Alors quoi de mieux que de s'emparer des sujets régaliens, des questions de sécurité - comme il l'a fait à Meaux, en proposant d'armer les polices municipales dans les villes de plus de 10.000 habitants - ou de l'Islam, comme il le fera prochainement sur le contrôle administratif du culte musulman ?

En fait, François Fillon va tenter de faire du Sarkozy : frapper fort et rester en mouvement. L'ancien président avait théorisé cette tactique : "Quand on est une cible, il faut toujours bouger, pour ne pas que la cible soit atteinte". Il reste cinquante jours au candidat de la droite pour appliquer ce conseil. Et savoir si Fillon est une cible mouvante ou une cible tout court.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 François Fillon Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787454417
"Fillon va tenter de faire du Sarkozy, frapper fort et rester en mouvement"
"Fillon va tenter de faire du Sarkozy, frapper fort et rester en mouvement"
ÉDITO - Le candidat de la droite a cinquante jours pour convaincre. Comment peut-il rebondir ?
https://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-fillon-va-tenter-de-faire-du-sarkozy-frapper-fort-et-rester-en-mouvement-7787454417
2017-02-28 08:23:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/MOKXmZsm7qZ5DyrXc27KaA/330v220-2/online/image/2017/0207/7787120063_francois-fillon-lors-de-sa-conference-de-presse-du-6-fevrier-2017.jpg