1 min de lecture Élections sénatoriales

Présidence du Sénat : vers un match Larcher-Raffarin

Les sénateurs de droite sont majoritaires à la Haute assemblée à l'issue des sénatoriales, ils doivent maintenant élire le président : la bataille semble se jouer entre Jean-Pierre Raffarin et Gérard Larcher.

En octobre 2008 déjà, les deux sénateurs UMP se disputaient la présidence (archives).
En octobre 2008 déjà, les deux sénateurs UMP se disputaient la présidence (archives). Crédit : JOEL SAGET STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Après avoir remporté la Haute assemblée, les sénateurs de droite se préparent à arbitrer une nouvelle bataille, celle pour la présidence du Sénat, qui devrait se résumer à une réédition de l'affrontement de 2008 entre les UMP Jean-Pierre Raffarin et Gérard Larcher.

Cette élection pour succéder au socialiste Jean-Pierre Bel aura lieu mercredi 1er octobre dans l'après-midi. Le groupe UMP organise des primaires mardi pour départager ses deux champions. Un troisième candidat UMP, Philippe Marini, est également candidat.

Cette primaire n'est pas une première, puisqu'en 2008, les mêmes protagonistes s'affrontaient déjà. A cette époque, c'est Gérard Larcher qui l'avait emporté. Cette fois d'ailleurs, il est parti très tôt, annonçant sa candidature dès février. 

"Majorité d'alternance" contre "rapport de force républicain"

"La question de savoir à quoi nous servons est posée", a-t-il déclaré samedi au Parisien, au sujet du rôle des sénateurs. Pas question pour autant qu'un Sénat de droite soit "en opposition frontale" avec le gouvernement de Manuel Valls, dit-il. Il devra bien sûr "préparer une majorité d'alternance" pour 2017, mais il devra également entamer un dialogue avec le gouvernement.

"Je propose un vrai sursaut", souligne de son côté Jean-Pierre Raffarin, qui n'a dévoilé ses intentions que le 12 septembre dernier. Il considère que "l'avenir du Sénat passe par 'un rapport de force républicain' avec le président de la République".

Philippe Marini s'engage pour sa part à "travailler efficacement à une rénovation du Sénat dans ses procédures pour qu'il joue tout son rôle". Deux autres candidats se sont déclarés pour la présidence du Sénat. La centriste Nathalie Goulet, et à gauche, c'est le président de groupe PS Didier Guillaume que les sénateurs socialistes ont désigné. Le groupe centriste pourrait décider à la dernière minute de présenter un candidat.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections sénatoriales Gérard Larcher Jean-Pierre Raffarin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants