2 min de lecture Polynésie

Polynésie : Édouard Fritch succède à Gaston Gaston Flosse à la présidence

Édouard Fritch, le dauphin de Gaston Flosse, inéligible, a été élu président d'une Polynésie française touchée par la crise.

Gaston Flosse (à gauche) et Édouard Fritch à Papeete le 5 mai 2013.
Gaston Flosse (à gauche) et Édouard Fritch à Papeete le 5 mai 2013. Crédit : GREGORY BOISSY / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

La continuité politique est au programme en Polynésie française, après l'élection vendredi 12 septembre d'Édouard Fritch à la présidence. Il succède à son ex-beau-père, Gaston Flosse, déchu de son mandat après sa condamnation à une peine de trois ans d'inéligibilité dans une affaire d'emplois fictifs.

Malgré cette condamnation, Gaston Flosse conserve le soutien de son parti, dont il reste président, et de son ex-gendre Edouard Fritch, qui l'accompagne en politique depuis 30 ans.

Peu de changement prévu au gouvernement

Couronné par plusieurs centaines de colliers de tiaré, la fleur emblématique de la Polynésie, Edouard Fritch a pris un bain de foule orangée, la couleur de son parti. Ses premiers mots ont été des remerciements, en tahitien, pour Gaston Flosse.

Edouard Fritch, 62 ans, devrait annoncer mardi la composition de son gouvernement. Gaston Flosse souhaite qu'il conserve la plupart de ses ministres, car il estime qu'ils ont "bien travaillé".

Le taux de chômage estimé entre 20% et 25%

Edouard Fritch devra toutefois affronter une grave crise économique et sociale. La Polynésie française a perdu 8.800 emplois en 6 ans, pour 280.000 habitants, et ces destructions d'emplois se poursuivent, même si elles ont diminué en 2013. Le chômage, difficile à estimer précisément en l'absence de caisse de chômage, est estimé selon les sources entre 20 et 25% de la population active.

Le tourisme, principal ressource propre de la collectivité, retrouve quelques couleurs. Mais le nombre de visiteurs reste inférieur à 175.000 chaque année, contre 250.000 il y a 15 ans.

À lire aussi
L'île de Bora-Bora en Polynésie française (Illustration) insolite
Polynésie : il rate son ferry, part à la nage et passe une nuit dans l'océan

Une politique de grands travaux contestée

Gaston Flosse a lancé une politique de grands travaux, quelques mois avant de perdre le pouvoir. Le plus emblématique est le projet Mahana Beach, une vaste zone touristique et commerciale, qui évoque la plage de Waikiki, à Hawaï. Ce projet prévoit 3.128 chambres d'hôtel, et l'investissement est estimé à 2,1 milliards d'Euros.

Richard Tuheiava, qui s'est présenté contre Edouard Fritch à la présidence polynésienne, a annoncé que son parti avait déposé une plainte, estimant que l'appel d'offre n'avait pas été présenté légalement.

L'opposition dénonce une politique "de goudron et de béton"

Oscar Temaru, président du parti indépendantiste a souvent dénoncé la politique "de goudron et de béton" de son successeur à la présidence polynésienne.

Lundi, Marcel Tuihani, ministre du logement dans le gouvernement Flosse, devrait être élu à la présidence de l'assemblée, en remplacement d'Edouard Fritch.

Gaston Flosse pourrait revenir en 2018

Gaston Flosse n'a pas exclu de se présenter aux prochaines élections territoriales, en 2018, après avoir purgé sa peine d'inéligibilité. Il aura alors 86 ans. Toujours sénateur (DVD) malgré son inéligibilité, le vieux lion est l'un des hommes les plus poursuivis de la V° République.

Son parti, le Tahoeraa, a cependant renoué avec les succès électoraux des années 90 : il a remporté les trois sièges de députés aux dernières législatives et contrôle les deux tiers de l'assemblée locale.

Il va asseoir cette domination sur la vie politique polynésienne en remportant les deux sièges de sénateurs à la fin du mois, puisque les grands électeurs sont très majoritairement issus du Tahoeraa. Les deux candidats sont Teura Iriti, une élue du parti à l'assemblée, et Vincent Dubois, gendre et avocat du sénateur (DVD) sortant Gaston Flosse.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polynésie Gaston Flosse Élections
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7774277044
Polynésie : Édouard Fritch succède à Gaston Gaston Flosse à la présidence
Polynésie : Édouard Fritch succède à Gaston Gaston Flosse à la présidence
Édouard Fritch, le dauphin de Gaston Flosse, inéligible, a été élu président d'une Polynésie française touchée par la crise.
https://www.rtl.fr/actu/politique/polynesie-edouard-fritch-succede-a-gaston-gaston-flosse-a-la-presidence-7774277044
2014-09-13 06:45:18
https://cdn-media.rtl.fr/cache/GFlQ8WMh8t6p8JC_nsD_Uw/330v220-2/online/image/2014/0913/7774277107_gaston-flosse-a-gauche-et-edouard-fritch-a-papeete-le-5-mai-2013.jpg