2 min de lecture Météo

Plan hiver : 14.000 places d'hébergement d'urgence ouvertes en cas de grand froid

Le gouvernement dévoile les mesures de son Plan hiver, mercredi 31 octobre avec autant de places d'hébergement d'urgence que l'hiver dernier et plus de maraudes pour sortir les sans-abris de la rue.

Un sans-abri devant l'Hôtel de Ville de Paris en mars 2018 (illustration)
Un sans-abri devant l'Hôtel de Ville de Paris en mars 2018 (illustration) Crédit : CHRISTOPHE SIMON / AFP
103029000663527498057
Eléanor Douet
et AFP

Alors que la trêve hivernale débute jeudi, le gouvernement dévoile ce mercredi 31 octobre son Plan hiver. Mais face aux différentes mesures annoncées pour aider les sans-abris lors des épisodes de grand froid, les associations déplorent un manque de réponses adaptées

"Jamais un gouvernement n'a fait autant d'efforts que le nôtre pour l'hébergement d'urgence", affirme le ministre du Logement Julien Denormandie dans un entretien au Parisien paru mercredi 31 octobre.

Outre les 136.000 places d'hébergement d'urgence déjà existantes pendant l'année, l'État ouvrira 14.000 places en cas de grand froid, mobilisables à partir de jeudi et jusqu'au 31 mars, détaille le ministre. Un dispositif d'ampleur similaire à celui de l'année passée. 

À lire aussi
Un ciel gris (illustration) météo
Météo en France du jeudi 15 novembre : encore de la grisaille

"D’ici la fin de la semaine, 1.400 places de plus vont ouvrir rien qu’en Île-de-France. Je dis bien en moyenne, car le chiffre évoluera selon les pics de froid et il pourra y en avoir plus", indique le ministre.

Cinq millions d'euros pour plus de maraudes

"Vous avez encore des milliers de gens qui dorment dans la rue et, tant qu'il y aura une personne dans cette situation, c'est que le travail engagé doit être poursuivi", a expliqué Julien Denormandie. La promesse d'Emmanuel Macron, qui ne voulait plus de sans-abris dans les rues à la fin 2017, reste donc loin d'être tenue. Mais Julien Denormandie insiste : "Nous ne dévions pas de cap, mais ça ne se fera pas en un hiver car la situation est difficile".

Le gouvernement prévoit aussi d'investir cinq millions d'euros pour "financer plusieurs dizaines d’équipes de maraude", essentielles pour approcher nombre de SDF qui n'appellent pas le 115 et ne sollicitent jamais d'hébergement d'urgence. 

Un dispositif "sous-dimensionné" pour les associations

Face à ce plan, les associations d'aide aux sans-abris ne sont qu'à demi-convaincues. "Le dispositif est encore sous-dimensionné" estime Éric Pliez, président du Samu social de Paris. "Renforcer les maraudes, c'est une bonne démarche": dans la rue, une majorité de SDF n'appellent pas le 115.

Mais s'ils entrent en hébergement d'urgence, comment gérer ce nouveau public avec un nombre de places égal à l'an dernier ? "Ça va mettre tout le monde au pied du mur", craint-il. D'autant que le Samu social constate "une demande accrue de la part des familles avec enfants.

Julien Denormandie en fait d'ailleurs sa "priorité absolue". "C'était inconcevable il y a quelques années, mais aujourd'hui des femmes et des enfants dorment dehors", a déploré le ministre dans le Parisien.

Il faut sortir de la gestion au thermomètre

Florent Gueguen, directeur de la Fédération des acteurs de la solidarité
Partager la citation

À la Fédération des acteurs de la solidarité (FAS), qui rassemble 800 associations gérant 80% des centres d'hébergement, on salue une "mobilisation de l'État plus précoce que les années passées". Mais "il faut sortir de la gestion au thermomètre : l'été, il y a autant de demandes d'hébergement et la mortalité des sans-abri est aussi importante qu'en hiver", martèle son directeur Florent Gueguen.

En fin d'hiver dernier, le gouvernement avait décidé de pérenniser 5.000 places temporaires du plan grand froid. Malgré cela, 36% des pensionnaires de l'hébergement d'hiver ont été remis à la rue au printemps, selon Florent Gueguen.

Pour 2019, "il n'y a aucun engagement du ministre pour pérenniser des places et la loi de finances ne prévoit pas les crédits pour le faire", regrette-t-il. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Météo Hiver Pauvreté
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795387252
Plan hiver : 14.000 places d'hébergement d'urgence ouvertes en cas de grand froid
Plan hiver : 14.000 places d'hébergement d'urgence ouvertes en cas de grand froid
Le gouvernement dévoile les mesures de son Plan hiver, mercredi 31 octobre avec autant de places d'hébergement d'urgence que l'hiver dernier et plus de maraudes pour sortir les sans-abris de la rue.
https://www.rtl.fr/actu/politique/plan-hiver-14-000-places-d-hebergement-d-urgence-ouvertes-en-cas-de-grand-froid-7795387252
2018-10-31 08:47:55
https://cdn-media.rtl.fr/cache/9i2xCJrPzDMchylalIPZUQ/330v220-2/online/image/2018/1031/7795387655_un-sans-abri-devant-l-hotel-de-ville-de-paris-illustration.jpg