1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Plan Climat" : Hamon regrette sur RTL le manque "d'audace" du gouvernement
1 min de lecture

"Plan Climat" : Hamon regrette sur RTL le manque "d'audace" du gouvernement

INVITÉ RTL - L'ancien candidat à la présidentielle s'est dit "déçu" sur deux thèmes de ce plan climat.

Benoît Hamon, invité de RTL, vendredi 7 juillet 2017
Benoît Hamon, invité de RTL, vendredi 7 juillet 2017
Crédit : Essia Lakhoua / RTL
Plan climat : "2030 en Allemagne, pourquoi 2040 en France?" regrette Benoît Hamon
00:49
Benoît Hamon, invité de RTL, vendredi 7 juillet 2017
11:21
"Plan Climat" : Hamon regrette sur RTL le manque "d'audace" du gouvernement
11:26
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Nicolas Hulot a présenté jeudi 6 juillet son attendu "plan climat". Énergie, fiscalité, transports... Le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot a décliné les objectifs pour que la France atteigne une "neutralité carbone" d'ici à 2050, renvoyant souvent à plus tard le détail des moyens.

Mais certaines mesures ont déjà largement fait parler. Invité de RTL, Benoît Hamon a assuré que "le plan climat était le bienvenu" alors qu'il le définit comme "souhaitable et réaliste". Cependant, si l'ancien candidat à l'élection présidentielle affiche une certaine positivité, il n'hésite pas à critiquer le manque d'audace de la part de Nicolas Hulot. La volonté d'arrêter la vente de voitures thermiques à l'horizon 2040. "L'Allemagne fait 2030, alors pourquoi 2040 en France ?, questionne-t-il. Je regrette qu'il n'y ait pas cette impulsion avec la mise en place d'un calendrier ambitieux. Il n'y a pas beaucoup d'écologistes et de professionnels qui disent que 2040 est un objectif audacieux".

Si cela demeure une bonne chose d'un point de vue environnemental, Benoît Hamon ne peut s'empêcher d'afficher sa déception. "On a bien un cap qui est fixé, mais je suis déçu", déplore-t-il. Mais la fin des voitures thermiques n'est pas la seule critique émise par l'ancien ministre de l'Éducation nationale : "Je suis un peu déçu sur ce sujet mais je suis très déçu sur les perturbateurs endocriniens".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/