1 min de lecture Front national

Philippot en colère contre le film "Chez nous", qu'il juge "anti-Front national"

Le film de Lucas Belvaux, qui sortira le 22 février au cinéma a été qualifié de "joli navet" par le vice-président du FN.

Florian Philippot, vice-président du Front national
Florian Philippot, vice-président du Front national Crédit : REVELLI-BEAUMONT/SIPA
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

Pas encore sorti mais déjà vivement critiqué. Florian Philippot, vice-président du Front national a jugé dimanche 1er janvier "scandaleux" et "inadmissible" la sortie du film Chez nous, "deux mois avant l'élection présidentielle". Invité du Grand Rendez-vous I-télé/Europe 1/Les échos, celui qui est aussi porte-parole du parti n'a pas apprécié la bande-annonce du film, qu'il juge comme étant une critique du Front national. "Ça a l'air d'être un joli navet mais, au-delà de la qualité du film, je trouve ça proprement scandaleux qu'en pleine campagne présidentielle, je crois précisément à deux mois du vote, on sorte dans les salles françaises un film qui est clairement anti-Front national", a déclaré Florian Philippot.

Le film raconte l'histoire d'une jeune infirmière nordiste, incarnée par Emilie Dequenne, courtisée par les cadres d'un parti extrémiste (le Bloc Patriotique, probablement calqué sur le Front national) pour être la prochaine candidate aux élections municipales. Catherine Jacob, blonde, les cheveux coupés au carré - un look qui fait tout de suite penser à Marine Le Pen - incarne la patronne de ce parti. A son propos, Steeve Briois, maire FN d'Hénin-Beaumont, a d'ailleurs tweeté : "Pauvre Marine Le Pen, qui est caricaturée par ce pot à tabac de Catherine Jacob. Un sacré navet en perspective !"

Interrogé à ce sujet, Florian Philippot a refusé de commenter, assurant ne pas vouloir aller sur ce terrain-là. Il a simplement estimé que, de la part de Catherine Jacob, ce film était "un petit service rendu au système". 

Le réalisateur du film, Lucas Belvaux, n'a pas tardé à réagir. Il s'est dit "surpris par la brutalité de leurs discours" ce matin, dans l'émission Bourdin-Direct sur RMC/BFMTV. "Philippot n'a vu que la bande-annonce, donc c'est une polémique à peu de prix qui évite le débat sur le fond du film", ajoute le cinéaste belge, qui va plus loin. "Ce qui m'amuse dans la réaction de Philippot et de Steeve Briois, c'est qu'ils me taxent de caricature, alors que mes personnages sont moins caricaturaux qu'eux"

>
CHEZ NOUS Bande Annonce (2017)
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Florian Philippot Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants