1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Peine d'indignité nationale : Bartolone "reservé" mais "ouvert"
1 min de lecture

Peine d'indignité nationale : Bartolone "reservé" mais "ouvert"

Le président de l'Assemblée nationale reste "ouvert" à la mesure d'indignité nationale proposée par l'UMP pour les terroristes.

Le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone le 1er octobre 2014. (archives)
Le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone le 1er octobre 2014. (archives)
Crédit : AFP / ERIC FEFERBERG
La rédaction numérique de RTL & AFP

Interrogé sur l'éventualité d'une peine d'indignité nationale, le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone s'est dit ce mercredi 21 janvier "réservé mais ouvert".

"C'est avant tout une sanction politique", a commenté l'élu PS de Seine-Saint-Denis, questionné par France Info sur cette mesure proposée par l'UMP pour les auteurs d'actes terroristes. "S'il doit y avoir rassemblement autour de sanctions politiques, pourquoi pas ?"

Si l'on doit, sur un sujet comme celui-là, prendre quelques semaines pour voir s'il peut y avoir là aussi unité nationale, pourquoi pas

Claude Bartolone

"Pour des gens qui, quand ils tuent un policier ou un soldat, risquent la peine à perpétuité sans aménagement de peine, je ne suis pas sûr que cela soit ça qui va leur servir à ne pas commettre ce genre d'acte", a-t-il néanmoins objecté.

"Mais là-dessus, même si je suis réservé, je suis ouvert. Si l'on doit, sur un sujet comme celui-là, prendre quelques semaines pour voir s'il peut y avoir là aussi unité nationale, pourquoi pas", a poursuivi Claude Bartolone.

À lire aussi

Le président de l'Assemblée s'est également montré ouvert sur le calendrier parlementaire qui pourrait être modifié pour examiner le texte sur le Renseignement. "Nous le bouleverserons dès que le texte sera précisé et les moyens définis", explique-t-il.

Cette loi doit notamment permettre un accès aux données informatiques de ceux qui fomentent des attentats et la possibilité de sonoriser les lieux privés où ils sévissent.

Claude Bartolone s'exprimait peu avant Manuel Valls qui précise dans la matinée ses mesures de lutte contre le terrorisme.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.