1 min de lecture Polémique

Parti socialiste : "Bernard Cazeneuve, le dernier éléphant", analyse Nicolas Domenach

BILLET - Les poids lourds socialistes ont disparu de la scène publique. Sauf un qui fait son retour, et qui pourrait compter dans l'avenir.

Micro RTL générique On n'est pas forcément d'accord Yves Calvi & Les Signatures RTL iTunes RSS
>
Parti socialiste : "Bernard Cazeneuve, le dernier éléphant", analyse Nicolas Domenach Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Nicolas Domenach
Nicolas Domenach et Loïc Farge

"Il faut dire qu'il ne reste aucun autre animal de son genre. Après le mammouth poilu, voici en effet que l'éléphant socialiste a disparu", constate Nicolas Domenach. "Les spécimens connus ont quitté la scène politique, tels Lionel JospinJack LangLaurent FabiusDominique Strauss-Kahn, qui, eux, ne manquaient pas de défense", poursuit le journaliste. Il note que leurs successeurs "se sont fait dévorer tout crus", tel Arnaud Montebourg qui proclamait "Le temps des éléphants c'est fini, place aux jeunes lions". Mais "ces lionceaux avaient des dents de lait", comme le dit Jean-Luc Mélenchon, "qui les a boulottés avec son quinoa", raille-t-il.

"Il ne reste donc que quelques éléphanteaux qui rongent leur foin", argue Nicolas Domenach. Parmi eux, Bernard Cazeneuve "qui fait trois tours de piste pour nous vendre son dernier livre sur ses 150 jours à Matignon". Et là, cet ex-chef de gouvernement de Hollande "montre au moins qu'il a de la mémoire (une mémoire d'éléphant), puisqu'il ne cesse de rappeler la part éminente qu'Emmanuel Macron avait pris dans le quinquennat précédent", ajoute-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Parti socialiste Bernard Cazeneuve
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants