1 min de lecture Éducation nationale

Parcoursup : Frédérique Vidal veut laisser "le temps de choisir" aux candidats

INVITÉE RTL - La ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation refuse que l'opprobre soit jetée sur les lycéens qui ont deux choix et sont soupçonnés de bloquer les inscriptions d'autres personnes.

Elizabeth Martichoux L'invité de RTL Elizabeth Martichoux
>
Frédérique Vidal - L'invitée de RTL du 13 août 2018 Crédit Image : Kathleen Franck / RTL.Fr | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Des vacances peu sereines pour 66.000 jeunes, à quelques semaines de la rentrée de l'enseignement supérieur. Sur quelque 812.000 inscrits sur Parcoursup, un peu plus de 591.500 ont reçu une proposition de filière et l’ont acceptée. Pour la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation Frédérique Vidal, invitée de RTL ce lundi 13 août, ce chiffre de 66.000 candidats sans affectation est à relativiser. 

"Il y a 16.000 jeunes qui sont en recherche active et 50.000 que nous cherchons à contacter et qui pour le moment ne répondent pas à nos sollicitations, indique-t-elle. On les considère donc comme inactifs, ce qui est classique chaque année, puisqu'on sait que les jeunes peuvent avoir d'autres projets, s'être inscrits et pourtant ne plus être en recherche active", argue la ministre.

Pourtant, de nombreux inscrits à Parcoursup assurent être bel et bien actifs et en difficulté pour trouver une formation via la plateforme. La machine qui voulait faire oublier le bancal Admission Post Bac (APB) est-elle grippée ? "Le principe de Parcoursup est de remettre les étudiants au cœur du système et de leur donner le choix et le temps de choisir", assure Frédérique Vidal. 

À lire aussi
Des écoliers (illustration) éducation nationale
École : ce que contiennent les évaluations contestées des CP et CE1

Au-delà des personnes sans affectation, quelque 100.000 autres en ont reçu une mais sont toujours dans l'attente d'une autre proposition pour la libérer. "Il ne faut pas culpabiliser ces lycéens qui prennent le temps de faire un choix qui est vraiment important pour eux, estime Frédérique Vidal. Ils n'occupent la place de personne d'autre, ils ont simplement une proposition que dans leur très grande majorité ils accepteront. Mais c'est important pour eux de regarder s'ils n'ont pas d'autre proposition qui se présente d'ici la fin du mois d'août."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Enseignement École
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794409437
Parcoursup : Frédérique Vidal veut laisser "le temps de choisir" aux candidats
Parcoursup : Frédérique Vidal veut laisser "le temps de choisir" aux candidats
INVITÉE RTL - La ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation refuse que l'opprobre soit jetée sur les lycéens qui ont deux choix et sont soupçonnés de bloquer les inscriptions d'autres personnes.
https://www.rtl.fr/actu/politique/parcoursup-frederique-vidal-veut-laisser-le-temps-de-choisir-aux-candidats-qui-ont-deux-choix-7794409437
2018-08-13 08:10:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/USM5n-UlQNTN9rAV4qcj8w/330v220-2/online/image/2018/0618/7793793999_frederique-vidal-etait-l-invitee-de-la-matinale-de-rtl-du-18-juin-2018.jpg