1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Olivier Mazerolle : "Valls apprend à être le roseau qui plie et ne rompt pas"
1 min de lecture

Olivier Mazerolle : "Valls apprend à être le roseau qui plie et ne rompt pas"

REPLAY / BILLET - Alors que la gauche connaît une petite embellie, le Premier ministre promet fidélité au président de la République. Ce dont doute le journaliste.

Olivier Mazerolle
Olivier Mazerolle
Olivier Mazerolle : "Valls apprend à être le roseau qui plie et ne rompt pas"
03:45
Olivier Mazerolle : "Valls apprend à être le roseau qui plie et ne rompt pas"
03:45

Depuis la Chine, Manuel Valls a réaffirmé sa fidélité au chef de l'État. "Je ne veux pas être sur un autre chemin que François Hollande", a lancé le Premier ministre devant les journalistes.

Olivier Mazerolle émet quelques doutes, alors qu'un sondage CSA pour RTL place le chef du gouvernement en meilleure posture que François Hollande pour 2017.

"Au moment où tout montre qu'il peut être le sauveur de la gauche, croyez-vous que Manuel Valls puisse changer d'avis ?", s'interroge le journaliste, qui rappelle les propos du Premier ministre dans La Provence en juin 2013.

À l'époque, l'intéressé répondait ainsi à une lectrice : "J'ai toujours pensé que j'avais la capacité d'assumer les plus hautes responsabilités de mon pays".

Manuel Valls n'est pas un obsédé de 2017

Olivier Mazerolle
À lire aussi

Certes, "Manuel Valls n'est pas un obsédé de 2017", mais si l'occasion se présente, il n'hésitera pas, affirme Olivier Mazerolle. Pour lui, "c'est un combattant politique de la trempe des Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy et Hollande, qui voulaient devenir président de la République - et qui le sont devenus parce qu'ils n'abandonnent jamais".

Durant le dernier trimestre, le chef du gouvernement avait mis de l'eau dans son vin, adressant des messages d'apaisement à son aile gauche quand François Hollande lui administrait une leçon sur l'esprit de synthèse. "C'est le métier qui rentre. Manuel Valls apprend à devenir le roseau qui plie et ne rompt pas", affirme le journaliste.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/