1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Nouveau gouvernement : pourquoi il tarde à être annoncé
2 min de lecture

Nouveau gouvernement : pourquoi il tarde à être annoncé

ÉCLAIRAGE - Vérification des déclarations de patrimoines, discussions avec le président Emmanuel Macron... L'annonce du prochain gouvernement d'Élisabeth Borne se fait attendre.

Elisabeth Borne accompagnée de Jean Castex.
Elisabeth Borne accompagnée de Jean Castex.
Crédit : AFP
Marine Derquenne

La pression est forte pour hâter l'annonce du nouveau gouvernement. Celle-ci prend du temps pour plusieurs raisons. 

D'abord, Élisabeth Borne doit se mettre d'accord sur les ministres qui feront partie de son prochain gouvernement avec le président de la République. La photographe de l'Élysée montrait d'ailleurs les discussions entre la Première ministre et Emmanuel Macron, sur la terrasse du Palais, entourés de leurs deux principaux collaborateurs. 

La cheffe du gouvernement a également enchainé ces derniers jours les consultations avec les ténors de la majorité et les poids lourds socialistes et de droite afin de finaliser son gouvernement. Elle a notamment reçu Édouard Philippe, ou encore Bernard Cazeneuve. Elisabeth Borne a aussi appelé Gérard Larcher, le président du Sénat, le président de l'Assemblée Richard Ferrand, le patron du MoDEM François Bayrou, le chef de file des députés LaREM Christophe Castaner ou encore le patron d'En Marche Stanislas Guérini.

"On prend le temps nécessaire" pour constituer le nouveau gouvernement, a déclaré Elisabeth Borne lors de son déplacement aux Mureaux ce jeudi 19 mai, "car on veut la bonne équipe pour mettre en place le projet du président de la République". "On ne va pas se mettre la pression", a-t-elle déclaré. "On veut la meilleure équipe avec les meilleurs talents" a-t-elle déclaré pour expliquer l'attente de l'annonce du gouvernement. "Ne vous impatientez pas", a fini par lancer la nouvelle cheffe du gouvernement.
Emmanuel Macron a, lui aussi, affirmé que "le travail continue de manière sérieuse. Mais cela n'est pas une chose à la légère. Elle requiert du temps, des échanges de fond, et c'est ce que la Première ministre et moi-même faisons. Autant de temps qu'utile que nécessaire quand il s'agit du gouvernement et de la France", a-t-il ajouté. 

À écouter aussi


D'autant plus qu'une fois la liste des noms arrêtée, il faut laisser le temps à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) de vérifier les déclarations de patrimoine et d'intérêts des ministrables et de leurs conjoint(e)s. Dans les faits, l'exercice dure généralement entre un et trois jours et ralentit, de fait, le processus. 

L'attente a aussi pour but de raccourcir la campagne législative, de "donner le moins d'angles d'attaques possibles aux positions", tel que l'expliquait Jean Garrigues, président du comité d'histoire parlementaire à BFMTV. "Il faut aussi savoir qu'il n'y a aucune obligation institutionnelle d'un conseil des ministres hebdomadaire", tel que le précise le chef du service politique de RTL Benjamin Sportouch. C'est le cas, par exemple, en été, où il n'y a aucun conseil des ministres pendant au moins deux semaines. 

La liste du gouvernement devrait être rendue publique d'ici à quelques heures, avec un premier conseil des ministres dans la foulée. Mais l'attente pourrait donc encore durer. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférenc