1 min de lecture Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy joue les maîtres d'école à l'UMP

Depuis qu'il est de retour à l'UMP, l'ancien chef de l'État a sifflé la fin de la récré, insistant particulièrement sur la ponctualité, rapporte "Marianne".

À Nice, mardi 21 octobre, Nicolas Sarkozy. (archives)
À Nice, mardi 21 octobre, Nicolas Sarkozy. (archives) Crédit : AFP
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière
Journaliste RTL

Nicolas Sarkozy a renfilé le costume du président de l'UMP le 29 novembre dernier. Après plusieurs jours de consultation, avec pour mot d'ordre le rassemblement, l'ancien chef de l'État a dévoilé son organigramme. L'heure était donc au premier bureau politique mercredi 17 décembre. Une réunion où le nouveau chef du parti était entouré de ses secrétaires nationaux. Mais ces derniers ont été rappelés à l'ordre.

D'après Marianne, Nicolas Sarkozy aurait été agacé par certains cadres de l'UMP. Dès le début de son intervention, le patron de la rue Vaugirard remarque plusieurs retards. Et en plein milieu de la réunion, Thierry Mariani, Éric Ciotti et Christian Estrosi prennent discrètement leurs affaires avant de se diriger vers la porte, expliquant qu'ils avaient un vol à prendre.

Pour l'ancien locataire de l'Élysée s'en est trop. Il décide alors de rappeler à l'ordre les trois secrétaires nationaux devant tous leurs collègues. "Je comprends que notre famille politique soit malade si nous ne sommes pas capables de rester une heure pour travailler ensemble", lance-t-il à son assemblée.

Sarkozy charge Péchenard de tenir les comptes

Nicolas Sarkozy se serait alors adressé à son directeur général, l'ancien premier flic de France Frédéric Péchenard, et lui aurait demandé de "noter les présents au début, et à la fin de la réunion". Par la suite, "au bout de trois retards ou départs anticipés, un secrétaire national n'est pas secrétaire national".

À lire aussi
Nicolas Sarkozy, le 29 août 2019 élections municipales à Paris
Municipales à Paris : Nicolas Sarkozy va annoncer son soutien à Rachida Dati

Pour s'assurer de la ponctualité de ses lieutenants, le président de l'UMP aurait décidé de retarder d'une heure les réunions de son bureau politique, désormais fixées chaque mercredi à 18 heures.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nicolas Sarkozy UMP Présidence UMP
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants