1 min de lecture Politique

Municipales à Paris IIe : recours en justice concernant la liste Delsol

Les colistiers de la tête de liste du IIe arrondissement de Paris Hélène Delsol ont déposé plusieurs recours devant la justice.

La candidate UMP à la mairie de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet, le 13 février 2014 (archives).
La candidate UMP à la mairie de Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet, le 13 février 2014 (archives). Crédit : AFP / MIGUEL MEDINA
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Plusieurs recours ont été déposés lundi 3 mars par les colistiers de la tête de liste du IIe arrondissement de Paris Hélène Delsol, après le dépôt par cette dernière d'une liste non conforme à celle prévue, a-t-on appris auprès de l'un des requérants.

Hélène Delsol a déposé vendredi une liste comportant en n°2 Aurélien Véron, et non Christophe Lekieffre comme le prévoyait un accord entre l'UMP, l'UDI et le MoDem en décembre. La candidate UMP à la mairie de Paris Nathalie Kosciusko-Morizet a décidé de charger Christophe Lekieffre de conduire une nouvelle liste dans cet arrondissement solidement ancré à gauche.

"Otages"


"Nous avons déposé trois recours devant le tribunal de grande instance, et trois (pour des motifs identiques) devant le tribunal administratif", a expliqué à l'AFP Brice Alzon, secrétaire général de la fédération professionnelle Entrepreneuriat à l'UMP. L'un de ces recours vise à empêcher Hélène Delsol d'utiliser les logos de l'UMP, de l'UDI et du MoDem et de se revendiquer des listes conduites par Nathalie Kosciusko-Morizet ; le deuxième à permettre aux trois requérants de se retirer de la liste ; le troisième à empêcher Hélène Delsol d'utiliser le mandat de Christophe Lekieffre, qu'elle a encore entre les mains.

Les trois requérants sont Brice Alzon, Catherine Michaud (présidente de Gaylib, mouvement associé à l'UDI oeuvrant en faveur de l'égalité pour les personnes LGBT) et Gabrielle Mocilnikar. Tous trois sont "otages" de la liste d'Hélène Delsol, qui ne pourrait être annulée que si elle ou la majorité des colistiers le décidaient. Or celle-ci "a placé ses amis", qui ne la désavoueront pas, a souligné Brice Alzon. La procédure devant le TGI devrait être examinée mardi, a-t-il précisé. La liste d'Hélène Delsol a reçu lundi son récépissé définitif de la préfecture.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Justice Info
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants