2 min de lecture Front national

Municipales 2014 : une candidate FN du Pas-de-Calais accusée de sympathie néo-nazie

Une candidate d'extrême droite est accusée par le PS de sympathie affichée pour un admirateur du IIIe Reich sur Facebook.

Des partisans du Front national (FN), à Marseille, le 15 septembre 2013 (photo d'illustration).
Des partisans du Front national (FN), à Marseille, le 15 septembre 2013 (photo d'illustration). Crédit : AFP / BERTRAND LANGLOIS
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Accusée par le PS de sympathie affichée pour un admirateur du IIIe Reich sur Facebook, la tête de liste du Front National pour les municipales à Bruay-la-Buissière (Pas-de-Calais), Maryvonne Clergé, a annoncé mercredi 19 mars son intention de porter plainte pour faux.

Dans un tract et un communiqué distribués mercredi, la fédération PS du Pas-de-Calais affirme que Clergé a posté sur Facebook le 23 novembre 2012 un commentaire favorable à deux photos publiées par un homme de sa connaissance, posant en uniforme de Waffen SS et devant une mitrailleuse et un drapeau nazi en arrière-plan. "Ces captures d'écran ont été effectuées sous contrôle d'huissier (et les images en cause étaient) encore accessibles le 14 mars", précise le PS dans le tract où les photos sont reproduites.

Maryvonne Clergé, ajoute le PS, "'aime', 'like', commente les publications d'un nostalgique du IIIe Reich" par ces mots : "le regard qui tue!", suivis du signe habituel d'approbation, un poing avec le pouce en l'air, un message Facebook visible dans un encart sur le même tract. Clergé a indiqué qu'elle connaissait l'homme en question depuis sa jeunesse, mais qu'il n'était pas un de ses intimes, et démenti formellement avoir commenté ces photos.

Elle like des publications nostalgiques du IIIe Reich

"Je vais au commissariat porter plainte pour faux et usage de faux", a-t-elle déclaré, assurant n'avoir "aucune souvenance" d'avoir reçu les photos incriminées, même si elle en admet l'existence après être "allée vérifier sur le compte de ce monsieur". "On peut aller sur ma page, on ne trouvera rien de ce genre", a-t-elle encore affirmé, niant l'avoir éventuellement effacé. "On a fait une capture d'écran sur mon compte Facebook pour cet usage", a-t-elle dit, dénonçant "une volonté de tout faire pour casser les gens". "Je dénonce le nazisme et n'ai aucune accointance avec des gens qui le soutiennent", a-t-elle ajouté. Clergé avait déjà dû se distancier de messages postés en 2013 par des militants FN, dont l'un ironisant sur "les fours".

À lire aussi
Tribunal (illustration) justice
Bretagne : l'ex-élue Catherine Blein condamnée pour apologie du terrorisme

Dans son communiqué, le PS dénonce le Front national qui "n'a pas changé et reste plus que jamais d'extrême droite", et appelle à une "enquête approfondie" sur "les ramifications du Front national 'légal' avec les groupuscules néo-nazis qui sont partie de son identité". Il met aussi en cause le candidat du FN à Hénin-Beaumont, Steeve Briois, secrétaire général du mouvement, qui chercherait avec Clergé, assure-t-il, "à gommer tout ce qui pourrait révéler la vraie nature de leurs idées".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Info Nazi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants