2 min de lecture Bastia

Municipales 2014 à Bastia : la dynastie Zuccarelli pourrait perdre la citadelle

SONDAGE - Selon un sondage TNS Sofres pour "RTL", Jean Zuccarelli (PRG-PCF), le fils du maire sortant, serait battu à Bastia par la liste nationaliste conduite par Gilles Simeoni au deuxième tour du scrutin.

Émile Zuccarelli, maire de Bastia depuis 1989, et son fils Jean, candiat à sa succession aux municipales de 2014
Émile Zuccarelli, maire de Bastia depuis 1989, et son fils Jean, candiat à sa succession aux municipales de 2014 Crédit : AFP
BenjaminHuepro
Benjamin Hue
Journaliste RTL

À la tête de Bastia depuis un demi-siècle, la dynastie Zuccarelli pourrait bien perdre la citadelle lors des prochaines élections municipales. Selon un sondage TNS Sofres-Sopra Group pour Le Nouvel Observateur et RTL, Jean Zuccarelli (PRG-PCF), le fils du maire sortant, serait battu par la liste nationaliste "Inseme per Bastia", conduite par Gilles Simeoni, au deuxième tour du scrutin.

Et tous les cas de figure lui sont défavorable. Talonné par la liste nationaliste au premier tour, le fils d'Émile Zuccarelli, édile du vieux bastion génois depuis 1989, serait ainsi devancé par son adversaire au deuxième tour en cas de quadrangulaire, de triangulaire et de duel.

Zuccarelli d'une courte tête au premier tour

Annoncé en tête au premier tour (34%), Jean Zuccarelli doit faire face à l'assaut d'une vague nationaliste. Il devancerait de peu Gilles Simeoni (32%) et la liste Divers Gauche soutenue par Europe-Écologie-les-Verts de François Tatti et Emmanuelle de Gentili (12%). Suivent ensuite Jean-Louis Milani (UMP-UDI) avec 8% et Éric Simoni (Corsica Libera) avec 6%. Une courte avance insuffisante au second tour pour le président d'honneur du Parti Radical de Gauche.

À lire aussi
La chapelle du Saint-Nom-de-Marie à Bastia Stéphane Bern
Patrimoine : la chapelle du Saint-Nom-de-Marie à Bastia compte sur le loto

Simeoni domine les débats au second tour

Au second tour, les "fils de" - Gilles Simeoni est lui-même le fils de l'artisan de la renaissance du nationalisme corse dans les années 1970, Edmond Simeoni - dominent largement les débats. Un coude à coude qui tourne cependant à l'avantage exclusif du leader nationaliste qui l'emporterait dans tous les cas de figure.

En cas de quadrangulaire, il devancerait d'une courte tête (40%) la liste de Jean Zuccarelli (37%) et celles du ticket Tatti-De Gentili (13%) et de Jean-Louis Milani (10%). Dans l'hypothèse d'une triangulaire, l'avance de l'avocat nationaliste s'accentuerait puisqu'il rassemblerait 49% des scrutins, contre 39% à Zuccarelli et 12% à Milani. Enfin, dans le cas d'un duel, Simeoni l'emporterait avec 55% contre 45% à Zuccarrelli.

À Bastia, outre la liste PRG-PCF conduite par Jean Zuccarelli, fils du maire sortant, trois autres listes importantes sont en lice, la principale étant dirigée par le dirigeant nationaliste modéré Gilles Simeoni, les deux autres se situant sur la droite et sur la gauche de l'échiquier politique.

>
Guénaëlle Gault, directrice du département stratégie d'opinion de TNS-Sofres, décrypte la bataille pour les municipales à Bastia Crédit Image : Kervin Portelli | Crédit Média : Élizabeth Martichoux | Durée : | Date :


Enquête réalisée par téléphone du 20 au 22 février auprès de 607 personnes inscrites sur les listes électorales à Bastia.

Les intentions de vote aux municipales à Bastia en 2014
Les intentions de vote aux municipales à Bastia en 2014 Crédit : TNS Sofres et Sopra Group pour RTL et le Nouvel Obs
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bastia Corse UMP
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7770012914
Municipales 2014 à Bastia : la dynastie Zuccarelli pourrait perdre la citadelle
Municipales 2014 à Bastia : la dynastie Zuccarelli pourrait perdre la citadelle
SONDAGE - Selon un sondage TNS Sofres pour "RTL", Jean Zuccarelli (PRG-PCF), le fils du maire sortant, serait battu à Bastia par la liste nationaliste conduite par Gilles Simeoni au deuxième tour du scrutin.
https://www.rtl.fr/actu/politique/municipales-2014-a-bastia-la-dynastie-zuccarelli-pourrait-perdre-la-citadelle-7770012914
2014-02-26 12:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/FetfwEJhm2pEDzWexPhTgA/330v220-2/online/image/2014/0226/7770014522_emile-zuccarelli-maire-de-bastia-depuis-1989-et-son-fils-jean-candiat-a-sa-succession-aux-municipales-de-2014.jpg