1 min de lecture Michel Rocard

Michel Rocard "ébloui" par la déclaration à l'Assemblée de Manuel Valls

Michel Rocard a avoué samedi "une surprise assez éblouie" à l'écoute de la déclaration de politique générale de Manuel Valls mardi dernier.

Michel Rocard, le 24 août 2013, à La Rochelle. (archives)
Michel Rocard, le 24 août 2013, à La Rochelle. (archives) Crédit : XAVIER LEOTY / AFP
Antoine Daccord
Antoine Daccord
et AFP

L'ancien Premier ministre Michel Rocard a avoué samedi "une surprise assez éblouie" à l'écoute de la déclaration de politique générale de Manuel Valls mardi dernier, soulignant avoir "sous-estimé le talent" de celui qui fut son collaborateur à Matignon il y a 25 ans.

Invité par Europe 1 à dire s'il avait trouvé bon le discours du nouveau Premier ministre Manuel Valls devant les députés, Michel Rocard a répondu : "Oui, très ! J'avouerais même une surprise assez éblouie".

"Je sous-estimais le talent qu'il a eu"

"Je le connaissais bien mais je ne l'ai jamais vu dans des circonstances aussi rudes et solennelles et je sous-estimais le talent qu'il a eu", a ajouté celui qui fut le Premier ministre de François Mitterrand de 1988 à 1991 et a compté Manuel Valls parmi ses conseillers à cette époque.

Interrogé sur sa propre expérience dans l'exercice de la déclaration de politique générale, il a expliqué que "si dans ce milieu là, restreint, codé, conflictuel, brutal, il y a sabotage, chahut, il y a sourire ou sarcasme, il y a moquerie, cela va passer à l'opinion publique toute entière, c'est un affaiblissement pour le Premier ministre".

"Il marque des points"

À lire aussi
La chronique de Laurent Gerra du 3 juillet 2019 humour
La chronique de Laurent Gerra du 11 février 2019

"Mais de la même façon, un grand écho dans l'opinion, un respect pour un talent oratoire et pour le choix des symboles va retomber sur l'Assemblée elle-même et ça, ça se sent même en séance" en voyant "des visages de députés de l'opposition".

Et d'enchaîner : "Pendant le discours de Manuel Valls, j'ai repéré de temps en temps, aux meilleurs moments, quand il proclamait sa fierté d'être français, lui né à l'étranger, une espèce de consternation dans les yeux de (certains) qui l'entendaient". Et l'ex-Premier ministre s'est alors fait la réflexion que "là il marque des points tout de même, on ne peut pas le nier".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Michel Rocard Manuel Valls Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants