1 min de lecture Justice

Michel Mercier doit bénéficier de "la présomption d'innocence", pour Stéphane Ravier

L'ancien garde des Sceaux est sous le coup d'une enquête du Parquet national financier à cause de soupçons d'emplois fictifs.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Michel Mercier doit bénéficier de "la présomption d'innocence", pour Stéphane Ravier Crédit Image : FRANCOIS GUILLOT / AFP | Crédit Média : Gautier Delhon-Bugard | Durée : | Date : La page de l'émission
Clarisse Martin
Clarisse Martin
et Gautier Delhon-Bugard

Deux jours après sa nomination au Conseil constitutionnel, Michel Mercier est visé par une enquête préliminaire du Parquet national financier, pour des soupçons d'emplois fictifs. 

Mercredi 2 août, Le Canard Enchaîné a révélé que l'ancien sénateur a employé ses deux filles en tant qu'assistantes parlementaires. Le problème étant que l'une d'entre elle vivait, semble-t-il, à Londres au moment d'exécution de son contrat. Gérard Larcher, le président du Sénat, a empêché une perquisition des enquêteurs au Palais du Luxembourg, vendredi 4 août, évoquant le motif trop "flou", d'après lui.

Le sénateur Front national Stéphane Ravier, estime que Michel Mercier doit bénéficier de la "présomption d'innocence, comme tous les autres". Néanmoins, l'élu des Bouches-du-Rhône "ne voit pas pourquoi le président du Sénat s'est cru obligé d'empêcher les enquêteurs d'enquêter. Alors qu'ils ont pu le faire sans aucun problème pour d'autres personnalités". 

Nommé au Conseil constitutionnel sur proposition de Gérard Larcher

"Là où c'est gênant, c'est que monsieur Mercier est appelé à être l'un des garants de la Constitution. Si d'aventures il était reconnu coupable par la justice, c'est le Conseil constitutionnel lui-même qui sera entaché", juge le sénateur frontiste.

À lire aussi
Devant les locaux de "Charlie Hebdo", un mois après les attentats, le 7 février 2015 (archives). Attentats à Paris
Attentats de janvier 2015 : le procès se déroulera de mai à juillet 2020

Michel Mercier a été nommé au Conseil constitutionnel en remplacement de Nicole Belloubet, désignée garde des Sceaux. C'est Gérard Larcher, en sa qualité de président de la Chambre basse du Parlement, qui avait proposé son nom.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Conseil constitutionnel Michel Mercier
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants