1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Mesures pour les PME : Claude Bartolone n'exclut pas le 49-3 pour l'encadrement des indemnités des prud'hommes
1 min de lecture

Mesures pour les PME : Claude Bartolone n'exclut pas le 49-3 pour l'encadrement des indemnités des prud'hommes

REPLAY / INVITÉ RTL - Selon le président de l'Assemblée nationale, cette mesure figurera sous la forme d'un amendement dans la loi Macron.

Claude Bartolone, invité de RTL, le 10 juin 2015
Claude Bartolone, invité de RTL, le 10 juin 2015
Crédit : Alice Beckel / RTL.fr
Claude Bartolone : "Manuel Valls a raison d'aller à Berlin"
09:09
Manuel Valls à Berlin : "Il a raison d'y aller", estime Claude Bartolone
09:02
Romain Renner
Romain Renner

Manuel Valls a annoncé plusieurs mesures censées relancer l'emploi dans les PME françaises. Prime pour une première embauche, gel des seuils fiscaux et possibilité de renouveler deux fois un CDD figurent notamment au menu des annonces du Premier ministre. "J'approuve car ça rentre dans un paquet cohérent, commente Claude Bartolone. Nous avons la volonté d'améliorer la relation patronat/partenaires sociaux, reconstituer les marges des entreprises, il y a le pacte de responsabilité, l'Europe qui bouge, les circonstances économiques internationales plus favorables. Il faut dire aux entreprises : 'On y va'".

Selon le président de l'Assemblée nationale, ces mesures sont indispensables pour créer de la richesse. "S'il n'y a pas de richesse, il n'y a pas de politique sociale et pas de retour de la France au meilleur niveau. Tout ce qui permet aux entreprises d'embaucher et d'investir, c'est une bonne chose". Et de faire siens les propos de Manuel Valls : "Moi aussi, j'aime l'entreprise".

Le Premier ministre a également prévu un encadrement des indemnités prud’homales en cas de licenciement. "On veut améliorer la définition de tout ça", précise Claude Bartolone, qui confirme que la mesure devrait prendre la forme d'un amendement dans la loi Macron. Face aux réticences d'une partie de la gauche, le gouvernement devra-t-il utiliser une nouvelle fois l'article 49-3 de la Constitution ? "Si l'on veut profiter de la vague de reprise que l'on constate, on ne peut pas passer des années à discuter (...) Je sais ce que représente comme brutalité législative le 49-3 mais il y a des signaux à donner".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/