1 min de lecture Législatives 2017

Schiappa annule un débat qu'elle ne jugeait pas au niveau du gouvernement

La secrétaire d'État a annulé sa venue au 20 heures de France 3 Pays de la Loire car elle ne jugeait pas le plateau à la hauteur.

Marlène Schiappa, le 5 décembre 2017 au Mans
Marlène Schiappa, le 5 décembre 2017 au Mans Crédit : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Clarisse Martin
Clarisse Martin
Journaliste

Quelques jours après avoir provoqué une polémique en publiant des photos dans le quartier de La Chapelle à Paris avant de les supprimer de son compte Twitter, Marlène Schiappa va-t-elle provoquer de nouveaux remous ? La secrétaire d'État en charge de l'égalité entre les femmes et les hommes a annulé mardi 13 juin sa venue sur le plateau du 20 heures de France 3 Pays de la Loire, prévue le lendemain. Et le motif fait grincer des dents.

Marlène Schiappa devait participer à une émission spéciale, et débattre avec Bruno Retailleau des Républicains. Une rencontre organisée par Ouest-France, France Bleu et France 3. Mais l'entourage de la ministre a eu vent du remplacement de Bruno Retailleau par un autre élu LR, Franck Louvrier, conseiller régional, rapporte Ouest-France. Le quotidien régional a publié la réponse du collaborateur de la ministre, dans laquelle il estime que la composition du plateau n'est "pas du niveau d'un membre du gouvernement".

"Nous avons un problème...  La ministre avait donné son accord pour un débat auquel devait participer M. Retailleau, président de Région, ancien bras droit de M. Fillon, figure nationale. Le fait que M. Louvrier soit désormais son contradicteur, c’est inattendu et bien tardif, change radicalement la donne. Ce n’est pas du niveau d’un membre de gouvernement. En conséquence, Mme Schiappa ne souhaite plus participer au débat", a-t-il écrit.

Plusieurs personnalités locales ont réagi à cet événement, notamment le président socialiste du conseil départemental de Loire-Atlantique, Philippe Grosvalet. Sur Twitter, l'homme a jugé que "cette condescendance (n'était) pas digne d'une ministre".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Législatives 2017 Pays de la Loire Droits des femmes
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants