2 min de lecture Gouvernement

Marisol Touraine et Ségolène Royal tentent de recaser leurs collaborateurs

Alors que le quinquennat touche bientôt à sa fin, les deux ministres tenteraient de placer leurs proches conseillers à des postes importants dans le secteur privé.

Marisol Touraine et Ségolène Royal
Marisol Touraine et Ségolène Royal Crédit : NOSSANT/SIPA
Philippe Peyre
Philippe Peyre

Opération recasage dans les ministères. Et en particulier du côté des ministères de la Santé et de l'Environnement. Marisol Touraine, la ministre de la Santé, aurait imposé un de ses conseillers, Frédéric Varnier, à la direction générale adjointe de l'Institut Gustave-Roussy, structure privée réputée pour son action en faveur de la lutte contre le cancer.

Si la ministre est bien chargée de nommer le directeur général adjoint après avis du Conseil d'administration, historiquement, c'est le directeur général qui choisit son adjoint. Et justement, le directeur général de l'Institut, le professeur Eggermont, aurait clairement manifesté sa volonté de voir Cédric Arcos, délégué général adjoint de la Fédération hospitalière de France, nommer à ce poste. Malgré tout, selon un document que s'est procuré Le Parisien, la ministre a déjà rédigé l'arrêté ministériel propulsant Varnier à ce poste. 

Contacté, le ministère de la Santé a indiqué à RTL.fr que Frédéric Varnier faisait "partie des candidats présélectionnés par le directeur général de l’IGR". La ministre semble déterminée à nommer Frédéric Varnier et ce, malgré l'opposition du directeur général. De son côté, l'IGR s'est refusé à tout commentaire. 

Un conseiller de Royal nommé à un poste clé de l'Ademe

Également taxée de "recasage", la ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, n'en serait pas à son coup d'essai. En effet, son ancienne directrice de cabinet, Elisabeth Borne, a pris la tête de la RATP en mai 2015. 

À lire aussi
Sibeth Ndiaye, le 1er avril 2019 polémique
Roman Polanski : Sibeth Ndiaye n'ira pas voir "J'accuse" mais n'appelle pas au boycott

Plus récemment, la ministre aurait "imposé", selon la formule empruntée par Le Parisien, son conseiller budgétaire, Noan Leandri, au poste de secrétaire général de l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie). Selon le journal, le poste aurait même été "laissé vacant pendant plusieurs mois pour préparer son arrivée". Un haut fonctionnaire cité par le journal indique que "c'est du donnant-donnant" et que les entreprises "misent sur un renvoi d'ascenseur...". Contacté à ce sujet, le ministère de l'Environnement n'a, pour l'heure, pas donné suite. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Marisol touraine Ségolène royal
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants