1 min de lecture Front national

Marion Maréchal-Le Pen : si le Front national était au pouvoir, "il n'y aurait probablement pas eu de 13 novembre"

La députée bleu marine du Vaucluse, n'a pas hésité à déclarer que la ligne politique de son parti aurait empêché les attentats.

Marion Maréchal-Le Pen à Rome le 15 mars 2016.
Marion Maréchal-Le Pen à Rome le 15 mars 2016. Crédit : Camilla Morandi/Shutter/SIPA
Emeline Le Naour

Habituée des sorties tonitruantes, la députée Front national du Vaucluse, n'a pas hésité à affirmer sur le plateau de l'émission politique de BFMTV, que les événements dramatiques du 13 novembre n'auraient pas eu lieu si le parti dirigé par sa tante, Marine Le Pen était à la tête du pays : "Il n'y aurait probablement pas eu de 13 novembre" si le FN avait été au pouvoir, a ainsi déclaré Marion Maréchal-Le Pen. "La plupart de ceux qui ont frappé la France auraient été derrière les barreaux", a-t-elle ensuite repris sur le plateau dimanche 20 mars. 

Rhétorique politique bien connue du parti frontiste, la jeune élue a tenté d'établir un lien entre terrorisme et immigration en revenant sur l'arrestation de Salah Abdeslam : "L'immigration en France est devenue un vivier de radicalisation, c'est là qu'on va chercher les petits soldats du jihadisme", a jugé la députée, rappelant que le Franco-belge arrêté vendredi 18 mars à Bruxelles, Salah Abdeslam, était "issu de l'immigration". "Il faut, bien sûr, le déchoir de sa nationalité", a par ailleurs déclaré Marion Maréchal-Le Pen.

C'est la réalité qui est anxiogène, pas le Front national

Marion Maréchal-Le Pen
Partager la citation

Face à la menace terroriste à laquelle doit faire face le pays, Marion-Maréchal Le Pen a déclaré : "Ce n'est pas le Front national qui est anxiogène, c'est la réalité qui est anxiogène. La réponse du gouvernement n'est pas suffisante et risque d'entraîner d'autres attentats les jihadistes", a-t-elle ajouté. Réagissant aux annonces d'Angela Merkel pour accueillir des migrants, l'élue a jugé que "la politique migratoire allemande est complètement folle".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Marion Maréchal Attentats à Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782462452
Marion Maréchal-Le Pen : si le Front national était au pouvoir, "il n'y aurait probablement pas eu de 13 novembre"
Marion Maréchal-Le Pen : si le Front national était au pouvoir, "il n'y aurait probablement pas eu de 13 novembre"
La députée bleu marine du Vaucluse, n'a pas hésité à déclarer que la ligne politique de son parti aurait empêché les attentats.
https://www.rtl.fr/actu/politique/marion-marechal-le-pen-si-le-front-national-etait-au-pouvoir-il-n-y-aurait-probablement-pas-eu-de-13-novembre-7782462452
2016-03-21 08:08:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/74WI62MZpRhj74EQf2GJcA/330v220-2/online/image/2016/0317/7782407476_marion-marechal-le-pen-a-assiste-un-meeting-de-la-formation-nationalise-riva-destra-a-rome-le-15-mars-2016.jpg