Présidentielle 2017 : Marion Maréchal-Le Pen imagine un gouvernement avec Nicolas Dupont-Aignan, Éric Ciotti et Henri Guaino

Dans un entretien à un nouveau magazine en ligne, la députée du Vaucluse laisse entendre que des personnalités comme Henri Guaino et Éric Ciotti auraient leur place dans un gouvernement du Front national.

Marion Maréchal Le Pen après le 1er tour des régionales le 6 décembre
Crédit : BORIS HORVAT / AFP
Marion Maréchal Le Pen après le 1er tour des régionales le 6 décembre

En cas de victoire à l'élection présidentielle de 2017, le Front national doit-il s'ouvrir au-delà de son parti pour former un gouvernement ? Si l'échéance reste quelque peu lointaine, c'est déjà le souhait de Marion Maréchal-Le Pen. Dans une interview à France, un nouveau magazine "patriote" disponible gratuitement sur Internet, la députée du Vaucluse ne ferme pas la porte à "une union avec des personnalités de droite" afin de "court-circuiter au maximum la diabolisation" et d'exercer le pouvoir.

"Il faut aussi être en capacité de rallier des personnalités extérieures. Elles ont peut-être, aujourd'hui, le sentiment que le FN n'est pas suffisamment ouvert et capable d'intégrer des personnes avec des divergences ou des nuances de point de vue sur différents sujets. Des exemples comme Robert Ménard ont fait la démonstration de leur efficacité", ajoute-t-elle.

Henri Guaino, Éric Ciotti, Nicolas Dupont-Aignan...

La benjamine de l'Assemblée nationale, 26 ans, cite alors quelques noms de personnalités politiques qui pourraient "aller au bout de leur cohérence idéologique" et intégrer un gouvernement du Front national. "Henri Guaino, Alain Marsaud, Jacques Myard, Thierry Mariani, Éric Ciotti, ou encore Nicolas Dupont-Aignan et Philippe de Villiers devraient pouvoir se joindre à nous dans un gouvernement futur", affirme Marion Maréchal-Le Pen qui estime que ce type de ralliement pourrait "commencer à s'organiser au niveau local par des désistements respectifs".

En revanche, bien qu'elle tende la main à certains élus Les Républicains, elle tient à prendre ses distances avec le parti : "Si on parle d'union avec Les Républicains, je suis assez sceptique. J'ai beau m'affirmer de droite, je ne considère pas avoir grand-chose en commun avec la ligne officielle des Républicains qui est immigrationniste, européiste et atlantiste".

Le ministère de l'Intérieur me plairait, évidemment

Marion Maréchal-Le Pen

Quant à son ambition personnelle, Marion Maréchal-Le Pen ne semble pas pressée d'obtenir un portefeuille ministériel : "Je ne veux pas être ministre. C'est une charge considérable, je ne pense pas avoir les armes pour exercer cette fonction". Une réflexion qui ne l'empêche pas de partager ses envies : "Le ministère de l'Intérieur me plairait, évidemment. Mais il y a aussi l'Éducation nationale qui représente un chantier considérable. C'est l'un des leviers, avec la culture et les médias, qui sont vecteurs de pensées. C'est très important". À bon entendeur.

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782381804
Présidentielle 2017 : Marion Maréchal-Le Pen imagine un gouvernement avec Nicolas Dupont-Aignan, Éric Ciotti et Henri Guaino
Présidentielle 2017 : Marion Maréchal-Le Pen imagine un gouvernement avec Nicolas Dupont-Aignan, Éric Ciotti et Henri Guaino
Dans un entretien à un nouveau magazine en ligne, la députée du Vaucluse laisse entendre que des personnalités comme Henri Guaino et Éric Ciotti auraient leur place dans un gouvernement du Front national.
http://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-marion-marechal-le-pen-imagine-un-gouvernement-du-front-national-avec-nicolas-dupont-aignan-eric-ciotti-et-henri-guaino-7782381804
2016-03-15 16:59:50
http://media.rtl.fr/cache/LRLhpRVlspXYgSu2Rn5wqg/330v220-2/online/image/2015/1207/7780765937_marion-marechal-le-pen-apres-le-1er-tour-des-regionales-le-6-decembre.jpg