2 min de lecture Manuel Valls

Manuel Valls sur RTL : "Il faut continuer cette baisse d'impôts"

INVITÉ RTL - Le Premier ministre est revenu sur une possible baisse forfaitaire de l'impôt sur le revenu comme cela avait été le cas en 2014.

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Manuel Valls, invité de RTL le 6 septembre 2016 Crédit Image : Frédéric Bukaljo / Sipa pour RTL | Crédit Média : RTL | Date : La page de l'émission
245_MARTICHOUX
Elizabeth Martichoux et Claire Gaveau

Quelle sera la forme du geste fiscal promis par le gouvernement ? Selon les informations du journal Les Échos, l'exécutif travaillerait actuellement sur une "ristourne" fiscale de l'ordre d'un milliard d'euros sous la forme d'une baisse forfaitaire. Si Manuel Valls n'a pas confirmé explicitement cette nouvelle, il a assuré que "les arbitrages auront lieu au retour du président de la République de Chine et du Vietnam, soit jeudi 8 septembre".

"Depuis que je suis premier ministre, j'agis pour baisser les impôts des ménages modestes et des classes moyennes. C'est vrai que les impôts sur les ménages ont trop augmenté entre 2010 et 2014, quand la droite et la gauche étaient au pouvoir. Depuis, ils ont baissé en 2014, 2015, 2016. Il faut continuer cette baisse des impôts", explique-t-il rappelant qu'il s'était engagé à l'Assemblée nationale à une baisse de 5 milliards d'impôts.

"Nous voulons rendre du pouvoir d'achat aux Français", affirme le pensionnaire de Matignon même si certains parlent d'un arbitrage "douloureux". "Il faut rappeler cependant que l'impôt, comme les prélèvements obligatoires, servent aussi à financer notre modèle de protection sociale, nos services publics", tempère-t-il.

Vers une baisse pérenne ?

Le gouvernement avait déjà privilégié la baisse forfaitaire de l'impôt sur le revenu lors d'un précédente diminution de la fiscalité des ménages, en 2014. À l'époque, la mesure avait profité à 4 millions de ménages pour un coût de 1,3 milliard d'euros au total. Selon Les Échos, la ristourne - qui avait pu s'élever jusqu'à 350 euros pour un célibataire et 700 euros pour un couple en cas de revenu inférieur à 1,1 Smic par personne - pourrait cette fois devenir pérenne et être inscrite dans le code des impôts.
Jusqu'à récemment, l'ampleur de la diminution d'impôts évoquée tournait autour de 2 milliards d'euros, à condition que la croissance soit cette année supérieure à 1,5% du Produit intérieur brut (PIB). Mais, la semaine passée, le ministre de l'Économie et des Finances, Michel Sapin, avait prévenu qu'il fallait cesser de parler de deux milliards d'euros car la marge dont dispose le gouvernement n'était "pas la même". La croissance a subi un coup d'arrêt au deuxième trimestre (0,0%) après un très bon début d'année (+0,7% au premier trimestre). L'attentat de Nice et le Brexit ont accru les incertitudes. "Nous devons contenir la somme car le chiffre sera vraisemblablement de 1,5 (%) et non pas de 1,7% comme on pouvait le penser", a reconnu Manuel Valls sur RTL. 

Manuel Valls tacle Emmanuel Macron

À lire aussi
Manuel Valls élections municipales
VIDÉO - Manuel Valls entre en campagne à Barcelone, et croit à une "remontada"

Mais le Premier ministre a également glissé une attaque en direction de son ancien ministre de l'Économie. "Pour pouvoir réformer il faut agir, et pour agir il faut être au gouvernement (...) Gouverner, c'est aussi faire des compromis. S'il faut donner un nouveau quinquennat à la gauche, ce sera pour aller plus loin. Il y a des résultats (...) La croissance revient mais il faut lutter encore contre les inégalités dans les écoles, conforter notre modèle social et renforcer la sécurité des Français". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manuel Valls Impôts Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants