1 min de lecture Gouvernement

Manuel Valls se verrait bien redevenir ministre

L'ex-premier ministre pense déjà à retrouver l'exercice du pouvoir. Dans un entretien au "Monde", il confie son envie de "gouverner" à nouveau.

Emmanuel Macron et Manuel Valls, le 8 avril 2015
Emmanuel Macron et Manuel Valls, le 8 avril 2015 Crédit : AFP / Archives, Philippe Wojazer
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini

Manuel Valls espère toujours un retour au sommet du pouvoir. Actuellement au cœur de la polémique sur la laïcité dans la guerre ouverte que se livrent Charlie Hebdo et Edwy Plenel, Manuel Valls semble tout faire pour revenir sur le devant de la scène. "Ça lui fait un terrain d’expression, admet un de ses amis. Il a quitté une gauche qu’il trouvait trop ambiguë sur la laïcité et il se retrouve dans une majorité présidentielle au moins aussi ambiguë. Du coup, il préempte cet espace-là. Il n’a pas renoncé à jouer un rôle. D’ailleurs, il en joue un."

Après sa prise de position sur la crise politique catalane et sa nomination à la tête d’une mission sur la Nouvelle Calédonie, l'ex-premier ministre se confie sur ses ambitions et ne cache pas son envie de redevenir ministre. Dans un article du Monde publié ce jeudi 16 novembre, il confie : "Si vous me demandez 'avez-vous envie de retrouver ça ?' Oui, bien sûr ! Gouverner c'est exceptionnel !". 

Un retour au pouvoir qui reste très incertain

Au Monde, "l'entourage du président dément d'ailleurs tout réchauffement des rapports entre Macron et Valls". Un "fidèle" du chef de l’État freine ainsi les espoirs de l'ex Premier ministre car son retour médiatique ne signifie pas pour autant une renaissance politique. "Valls est une voix singulière dans la majorité parce qu'il est un ancien Premier ministre, mais politiquement c'est toujours un homme seul. Si Valls fait tout ce pataquès en pensant qu'il finira ministre, il s'y prend très mal". 

"Manuel Valls espère un retour en grâce qui est loin d'être évident. Il recherche la rédemption, il rêve de revenir dans le jeu, d’être nommé ministre. Or, il pense que sa force, c’est sa cohérence", explique même un autre proche de Manuel Valls. Une nomination à un poste de ministre d'Emmanuel Macron reste donc très peu probable pour l'ancien locataire de Matignon.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Manuel Valls Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants