1 min de lecture Loi Famille

Loi famille : "Un texte dangereux et intrusif", estime Jean-Frédéric Poisson

Après deux reports successifs, la loi famille revient à l'Assemblée. Il reste encore 150 amendements à examiner et une dizaine d'articles à voter. L'opposition ne lâche rien et l'UMP reste fermement décidée à faire obstruction.

Jean-Frédéric Poisson (UMP) à l'Assemblée nationale le 6 février 2013
Jean-Frédéric Poisson (UMP) à l'Assemblée nationale le 6 février 2013 Crédit : JOEL SAGET / AFP
Charlotte Haas
Charlotte Haas
Journaliste RTL

La loi famille, ou ce qu'il en reste, revient à l'Assemblée, après plusieurs interruptions. Il reste encore plus de 150 amendements à examiner et une dizaine d'articles à voter. 

Cette loi, qui concerne des millions de familles recomposées, ne fait pas le plein dans l'Hémicycle où seul une dizaine de députés sont présents. Notamment une petite poignée dans l'opposition qui, depuis le début, fait de l'obstruction sur ce texte.

Une frange de l'UMP très motivée

Depuis La Manif Pour Tous, ils ne lâchent rien. Toujours en contact avec Frigide Barjot ou Ludivine de La Rochère, les députés UMP Philippe Gosselin et Jean-Frédéric Poisson repartent en croisade : "C'est un texte qui est dangereux. Il est intrusif. On n'a pas envie de voir la GPA s'introduire dans notre société", explique le premier au micro de RTL.

Pourtant, le texte ne parle pas de PMA, encore moins de GPA. Il est question de médiation parentale en cas de divorce. Mais pour le député UMP Nicolas Dhuicq, la gauche menace l'humanité : "C'est une dérive très inquiétante qui consistera à séparer l'humanité en deux morceaux. Une humanité qui sera issue du ventre d'une femme et donc les très riches pourront se payer des enfants comme ils le souhaiteront". 

À lire aussi
Des parents emmènent leurs enfants à l'école le 3 septembre 2013 à Paris (illustration) famille
Parents séparés : la garde alternée a doublé en 10 ans

Malgré les deux reports successifs de la loi, Laurence Rossignol, secrétaire d'Etat à la famille, n'est pas impressionnée pour autant : "Un petit groupe très extrémiste a confisqué et s'est accaparé le sujet famille. C'est un petit groupe qui se situe dans l'immobilisme et derrière l'immobilisme se cache souvent la régression".

Même à l'UMP, ce baroud d'honneur suscite surtout de l'indifférence. La convention famille programmée au mois de novembre par Jean-François Copé n'est plus du tout d'actualité. 

>
Loi famille : "C'est un texte dangereux et intrusif", estime Jean-Frédéric Poisson Crédit Image : RTL | Crédit Média : Yaël Goosz / RTL | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Loi Famille Assemblée nationale UMP
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants