2 min de lecture Sécurité

Les Républicains veulent se réapproprier les thématiques sécuritaires

INFO RTL - Après une convention du parti organisée sur le thème de la sécurité, les adhérents et les sympathisants sont invités à se prononcer sur un questionnaire prenant la tournure d'un réquisitoire à l'égard du gouvernement.

6e ex aequo - Nicolas Sarkozy
6e ex aequo - Nicolas Sarkozy Crédit : NICOLAS TUCAT / AFP
245x300_Sportouch
Benjamin Sportouch et Geoffroy Lang

C'est un véritable réquisitoire à l'attention du gouvernement qui affleure en les lignes du questionnaire qui sera soumis aux sympathisants et aux adhérents Les Républicains, en marge de la convention organisée par le parti de Nicolas Sarkozy sur la sécurité. Comme lors des précédentes consultations sur l'économie et l'immigration, un vote sera organisé ce mardi 3 novembre pour répondre aux douze questions proposant des mesures pour lutter contre "la progression de la délinquance" et "engager une démarche ambitieuse pour protéger nos concitoyens".

À la lecture du questionnaire, il apparaît que le parti de Nicolas Sarkozy s'est emparé de l'actualité pour adresser une série de piques contre "l'échec de la politique du gouvernement et son laxisme", comme on peut le lire en préambule. Christiane Taubira, la garde des Sceaux, est visée par plusieurs mesures visant à "redonner tout son sens à la sanction". Il est par exemple question de mettre fin à "l'aménagement des courtes peines de prison" ou de supprimer "les mécanismes de réduction automatique des peines".

Les prémices du programme de Nicolas Sarkozy pour la primaire

En utilisant l'émotion suscitée par la fusillade en Seine-Saint-Denis entre un détenu en cavale et des officiers de la BAC, Les Républicains reprennent la grogne des policiers à leur compte en proposant de les "libérer des contraintes qui pèsent sur eux afin qu'ils puissent se recentrer sur leur métier".


Les questions posées laissent affleurer les réformes que portera Nicolas Sarkozy à la primaire à droite. La formulation est soigneusement soignée pour induire des réponses positives : tout comme les précédents questionnaires, cette consultation devrait rencontrer un score frôlant les 100% de réponses en ce sens. Les autres ténors des Républicains et futurs rivaux de Nicolas Sarkozy à la primaire ne sont pas emballés, loin de là, par la volonté de l'ancien président de construire un "socle commun" du parti qui engagera tous les candidats. D’ailleurs, ni François Fillon, ni Alain Juppé, ni Bruno Le Maire ne seront présents à cette matinée de travail sur la sécurité. "C’était déjà le cas pour les précédents rendez-vous de travail", préfère relativiser un proche du président des Républicains.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sécurité Les Républicains Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants