2 min de lecture Les Républicains

Les Républicains : la jeune garde du parti en a "ras-le-bol" de Morano, Dati et Hortefeux

CONFIDENTIELS RTL - La jeune garde des Républicains en a "ras-le-bol" des anciens et demande un renouvellement dans le parti. Laurent Wauquiez est d'accord sur le principe, mais en pratique c'est plus compliqué.

Pauline de Saint-Remy Les Confidentiels RTL Pauline De Saint-Rémy
>
Les Républicains : la jeune garde du parti en a "ras-le-bol" de Morano, Dati et Hortefeux Crédit Image : BERTRAND GUAY / AFP | Crédit Média : Dominique Tenza | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 3
Dominique Tenza et La rédaction numérique de RTL

Un vent de fronde chez Les Républicains. La jeune garde du parti hausse le ton, "ras le bol" de voir toujours les mêmes têtes et d'avoir l'impression de compter pour du beurre. De jeunes députés les Républicains ont poussé un coup de gueule au cours d'un déjeuner organisé à l'Assemblée autour de Christian Jacob.

Ils ont environ 30 ans de moyenne d'âge, ont été élus en juin dernier. Pradié, Dumont, Di Filippo, Duby-Muller... Leurs noms ne vous disent sans doute pas grand chose et pourtant, ils sont la nouvelle génération du parti. Le problème, c'est qu'ils ne l'incarnent pas, qu'on ne les entend pas, et qu'on ne les voit sur aucun plateau télé.

La faute à la direction du parti selon eux. "Quand on voit des jeunes REM ou FI faire des matinales ça nous fout les boules", explique en privé l'un de ces jeunes frondeurs qui est allé voir Laurent Wauquiez pour lui en parler directement. "Il faut que tu laisses la place aux jeunes. Si tu veux renouveler, il faut le faire à fond."

Morano, Dati et Hortefeux dans le viseur des jeunes

Dans leur viseur, trois anciens ministres et députés européens : Morano, Dati et Hortefeux Génération Sarkozy, "un triptyque qui nous ramène 10 ans en arrière", se lamente un autre de ces jeunes députés. À l'approche des élections européennes il faut faire de la place. "Ces trois-là, on n'en veut plus."

À lire aussi
Christian Jacob a été élu président des Républicains ce dimanche 13 octobre. Les Républicains
Christian Jacob a été élu à la tête des Républicains avec 62,58% des voix

Laurent Wauquiez répond qu'il est d'accord sur le principe, mais qu'en pratique c'est plus compliqué. Dégager Brice Hortefeux, c'est risquer de se mettre Nicolas Sarkozy à dos et ce n'est jamais bon.

"Capacité d'emmerdement maximum"

Rachida Dati ? "Capacité d'emmerdement maximum", déplore un cadre de la direction. "Elle est capable de tout et surtout du pire." Quant au cas Morano, là encore Wauquiez se montre pragmatique. "Il vaut mieux l'avoir à l'intérieur du parti qu'à l'extérieur. Elle est sans doute moins nuisible."

Dans le monde de l'entreprise, c'est ce qu'on appelle acheter la paix sociale. La jeune génération va devoir prendre son mal en patience.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Les Républicains Laurent Wauquiez Rachida Dati
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants