2 min de lecture Politique

Les propos embarrassants de Laurent Wauquiez devant des étudiants

Dans un enregistrement fait à son insu pendant un cours donné à l'EM Lyon, Laurent Wauquiez s'attaque à plusieurs personnalités, notamment Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron.

Laurent Wauquiez lors d'un meeting à Marseille le 27 novembre 2017
Laurent Wauquiez lors d'un meeting à Marseille le 27 novembre 2017 Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Laure-Hélène de Vriendt
Laure-Hélène de Vriendt
et AFP

Nicolas Sarkozy plaçait ses ministres sur écoutes et Emmanuel Macron avait mis en place une "cellule de démolition" de François Fillon, affirme Laurent Wauquiez, selon un extrait sonore d'une conférence donnée à l'École de management de Lyon. Le professeur Wauquiez avait demandé à ses élèves de ne pas le filmer et de ne rien poster sur Twitter, mais il a été enregistré à son insu. Plusieurs extraits ont été diffusés vendredi 16 février dans l'émission Quotidien sur TMC. 

"Nicolas Sarkozy, il en était arrivé au point où il contrôlait les téléphones portables de ceux qui rentraient en Conseil des ministres. Il les mettait sur écoutes pour pomper tous les mails, tous les textos, et vérifier ce que chacun de ses ministres disait au moment où on rentrait en Conseil des ministres", relate Laurent Wauquiez dans cet enregistrement.

Gérald Darmanin "va tomber"

Quant à Emmanuel Macron, "objectivement, il a quand même eu un alignement de planètes assez inespéré. Que Fillon gagne la primaire et que derrière, il le démolisse... Je suis sûr et certain, qu'il l'a organisé, je pense qu'ils ont largement contribué à mettre en place la cellule de démolition", affirme le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes.
 
Laurent Wauquiez aborde également le cas de Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des Comptes publics, dont la plainte pour viol qui le visait vient d'être classée par le parquet de Paris, mais qui doit encore affronter une enquête pour abus de faiblesse. "Il sait très bien ce qu'il a fait", "Il va tomber", dit notamment le président des Républicains, au cours de cette conférence réalisée avant l'annonce du classement sans suite de l'enquête. "C'est du Cahuzac puissance 10 !"

Laurent Wauquiez a aussi une petite pensée pour la chancelière allemande Angela Merkel. "Est-ce que vous considérez qu'elle incarne le pouvoir ?", demande-t-il à ses étudiants, en évoquant son compte Instagram : "Croyez-moi, pour y trouver du charisme, il faut vraiment se lever de bonne heure", conclut-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique Laurent Wauquiez Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants