1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Les Patriotes" : un réseau social pour diffuser les idées du Front national
3 min de lecture

"Les Patriotes" : un réseau social pour diffuser les idées du Front national

DÉCRYPTAGE - Le parti de Marine Le Pen a lancé ce nouveau site, le 8 mai dernier. L'objectif : réunir les "patriotes" et développer un réseau de sympathisants sur Internet et sur le terrain.

Les patriotes
Les patriotes
Romain Renner
Romain Renner

Le Front national se lance dans l'univers des réseaux sociaux. Créé sans publicité le 8 mai dernier, Les Patriotes a vocation à mettre en relation les adhérents, militants et sympathisants du parti de Marine Le Pen. Sa communauté de plus d'un millier de membres est complétée par une page Facebook qui compte plus de 3.000 fans.

Si l'ouverture du site s'est faite dans la discrétion la plus totale, les responsables du FN ont finalement commencé à en assurer la promotion. Un tweet de Marion-Maréchal Le Pen a, par exemple appuyé la sortie de ce réseau social militant.

L'inscription

Les informations demandées dès l'inscription donne l'impression que le FN cherche à se faire une idée précise à propos de l'identité de ses soutiens. Catégorie professionnelle, lieu de résidence, religion, affiliation au parti... De quoi établir une véritable carte électorale ainsi que le profil de l'électeur-type.

Les patriotes
Les patriotes
Crédit :

Le nouvel inscrit aura même l'occasion de choisir la personnalité politique dont il se sent le plus proche parmi une liste très restreinte (Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan, Philippe de Villiers, Henri Guaino, Jean-Pierre Chevènement).

Implication dans la vie du parti

À écouter aussi

Les Patriotes poursuit ouvertement le but de former une grande communauté frontiste afin de diffuser au plus grand nombre les idées du parti. Pour ce faire, le réseau social veut impliquer le plus possible ses membres dans la vie du FN en leur proposant de "trouver (ses) électeurs", "aider à collecter des fonds", "être actif sur le web" et "militer physiquement".

Les patriotes
Les patriotes
Crédit :

L'engagement sur Internet est simple : Les Patriotes fonctionne comme n'importe quel réseau social et permet de discuter via un chat, un forum et des messages privés. Ses utilisateurs peuvent également créer des articles de blog. Un système de classement par points est établi en temps réel afin d'encourager les "patriotes" à participer le plus possible.

Assister à un événement, partager des articles sur d'autres réseaux sociaux et compléter son profil sont autant d'actions qui font de l'utilisateur un "bon" sympathisant FN. Un message du jour amène, quant à lui, vers un site dédié au traité transatlantique, fustigé par le parti. Une page qui conduit, elle-même, vers d'autres sites thématiques concernant, entre autres, la liberté numérique et la PAC.

Les patriotes
Les patriotes
Crédit :

Le militantisme physique est encouragé et l'on peut penser que certaines données fournies - obligatoirement - à son inscription (adresse mail, numéro de téléphone) serviront un jour à être contacté par une section locale du parti pour organiser ou participer à certains événements tels que des meetings ou des manifestations.

Les patriotes
Les patriotes
Crédit :

Faire mieux que les autres

Le Front national n'est pas le premier parti à se lancer dans l'expérience du réseau social dédié. L'UMP et le Parti socialiste avaient tenté le coup, n'atteignant pas son objectif. L'Huffington Post rappelle que Les créateurs de possible (UMP), lancé en 2009, a fermé en 2010 avec un maigre bilan de 15.000 inscrits pour une facture totale s'élevant à un million d'euros.

Lacoopol.fr, le site du Parti socialiste, semble, lui, figé dans le temps et n'a pas évolué depuis plus de quatre ans. L'inscription sur le site, censée générer l'envoi d'un e-mail pour récupérer son mot de passe, n'aboutit à aucun résultat. “On est plus novateurs”, affirme Florian Philippot, vice-président du Front national.

Un rapide coup d’œil donne en tout cas l'impression qu'une équipe gère le site en continu. Un profil affichant une photo "anti-FN" a, par exemple, disparu aussi rapidement qu'il s'était affiché sur les écrans. Si l'on ne peut pas prédire la durée de vie de ce réseau social, on notera qu'entre 11h et midi, le site a enregistré une moyenne d'une nouvelle inscription par minute.

La photo du profil supprimé
La photo du profil supprimé
Crédit :
La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/