2 min de lecture François Bayrou

Les "Constructifs" : Lagarde veut en faire "un groupe capable de parler avec le gouvernement"

INVITÉ RTL - Le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde a intégré le nouveau groupe parlementaire des "Constructifs", qui réunit des membres des Républicains et de l'UDI dans une volonté affichée de dialoguer avec la majorité.

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Jean-Christophe Lagarde était l'invité de RTL le 22 juin 2017 Crédit Image : FRANCOIS NASCIMBENI / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date : La page de l'émission
245_MARTICHOUX
Elizabeth Martichoux et Clémence Bauduin

Jean-Christophe Lagarde veut une opposition "constructive". Son ralliement aux "constructifs", groupe parlementaire officialisé le 21 juin, semble aller dans ce sens. Le nouveau groupe de députés s'est formé avec des membres de l'Union des Démocrates indépendants (UDI) et des Républicains qui selon Jean-Christophe Lagarde souhaitent "rompre avec les habitudes politiques". "Le message que les Français nous ont envoyé c'est 'arrêtez cette politique pavlovienne, cette politique réflexe, où lorsque vous êtes dans un camp vous critiquez tout ce qui se fait dans le camp d'en face", explique le chef de l'UDI.

Dans ce groupe, "un certain nombre de parlementaires souhaite voter la confiance" du gouvernement selon Jean-Christophe Lagarde, même si "la plupart souhaite s'abstenir" quand quelques uns encore s'y opposeront. "Cela veut dire qu'on peut laisser le gouvernement travailler, espérer qu'il ne soit pas sourd et aveugle à toutes les idées", explique le patron de l'UDI. "Au lieu de faire semblant d'abattre un gouvernement, qui a la légitimité puisqu'il vient d'avoir une majorité à l'Assemblée nationale, nous on se met dans la situation de travailler", argue-t-il.

Quand c'est le camp d'en face qui dit quelque chose, on le critique, même si l'on disait la même chose avant-hier.

Jean-Christophe Lagarde, patron de l'UDI
Partager la citation

"Ce que nous construisons avec Les Républicains qui ont choisi eux aussi de choisir des jeux de rôle que les Français ne supportent plus, c'est un groupe capable de parler avec le gouvernement, en espérant que ce gouvernement ne s'enferme pas dans le parti unique de la majorité absolue, parce que ça lui permet de s'enrichir de discussions, de propositions. Clairement nous soutiendrons tout ce qui correspond à notre ADN, à nos projets politiques et nous combattrons les erreurs d'un gouvernement", ambitionne Jean-Christophe Lagarde.

Exit l'opposition futile ? "L'opposition de droite hier, comme l'opposition socialiste sous le mandat de Sarkozy est pavlovienne : par nature, par définition, quand c'est le camp d'en face qui dit quelque chose, on le critique, même si l'on disait la même chose avant-hier", constate le patron de l'UDI. "Macron parle de la construction et de la refondation européenne : c'est ce que nous disons depuis quinze ans, je ne vais pas dire le contraire. Il dit que les Français doivent être égaux devant les retraites - c'est ce que nous disons depuis dix ans, je ne vais pas dire le contraire", illustre le chef de l'UDI.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Bayrou Édouard Philippe Jean-Christophe Lagarde
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants