2 min de lecture Législatives 2017

Législatives 2017 : dans les coulisses de l'Assemblée nationale

INTERVIEW - Hélène Bekmezian, journaliste au "Monde" spécialiste du Parlement, a passé ses quatre dernières années dans les couloirs du palais Bourbon.

micro generique Moi Président Benjamin Sportouch
>
Législatives 2017 : dans les coulisses de l'Assemblée nationale Crédit Image : BOHAC YANN/SIPA | Crédit Média : Benjamin Sportouch | Date :
La page de l'émission
245x300_Sportouch
Benjamin Sportouch Journaliste RTL

À 24 heures du jour J, la future couleur de la majorité parlementaire intrigue. En attendant, plongée dans les coulisses de l'Assemblée nationale. C'est là que s'écrit la loi, un travail de longue haleine. Hélène Bekmezian, journaliste au Monde, est spécialiste du Parlement. Ces quatre dernières années, elle y a passé ses jours et, parfois, ses nuits. Voter est déjà en soi, selon elle, tout un apprentissage, et les potentielles nombreuses nouvelles têtes qui pourraient intégrer l'hémicycle vont devoir assimiler les codes. 

"On ne pense pas souvent que voter la loi demande parfois des compétences techniques, affirme Hélène Bekmezian. Quand les députés votent ils ont souvent devant un boîtier avec trois petits boutons, "pour", "contre", "abstention" sur lesquels ils doivent appuyer au moment de voter. Cela va très très vite, pour ne pas laisser le temps de contester. Il faut savoir tout de suite ce que l'on va voter, ne pas se tromper de bouton et souvent en début de législatures il y a des petites erreurs, des députés qui se trompent parce qu'ils ne maîtrisent pas encore ces codes-là". Il y aura donc forcément une période de rodage.

Pas de lobbyisme auprès des députés

Il y a beaucoup de poncifs autour des parlementaires, et notamment autour de l'idée selon laquelle ils sont souvent absents. Pour les observateurs de leur quotidien, cette vision est un peu simpliste. "On a souvent cette image de l'hémicycle un peu clairsemé (...). Il ne faut pas oublier qu'il y a beaucoup de travail qui se déroule en dehors de l’hémicycle, en circonscription, en commission, les dossiers, les rendez-vous... et que la plupart des députés sont de gros travailleurs", nuance Hélène Bekmezian.

Une autre idée reçue consiste à dire que les députés obéissent au doigt et à l’œil à leur groupe parlementaire, et qu'ils appliquent à la lettre les consignes de vote sans chercher plus loin. Cette approche mérite aussi d'être nuancée, selon la journaliste. "Les frondeurs socialistes dans la dernière législature avaient cette réflexion qui consistait à dire 'ce n'est pas parce qu'on est un député de la majorité qu'on doit forcément dire amen à tous les textes qui nous sont proposés et qu'on doit forcément être un député godillot'. D'autres députés en revanche revendiquent ce terme de 'godillot' (...). Finalement, ça sert, de faire avancer son chef de gouvernement pour faire avancer les textes dont on estime qu'ils sont nécessaires", détaille Hélène Bekmezian

À lire aussi
Des bulletins de vote dans une urne. Guyane
Législative partielle en Guyane : le candidat REM devance son adversaire LFI

Enfin, non, les ne sont pas les plus soumis aux lobbies, comme le voudrait une sorte de théorie du grand complot. Bien sûr, les tentatives sont nombreuses et certains députés se laissent avoir, mais ils ne sont pas les principales cibles des lobbies. "Les députés sont forcément influencés par quelque chose - que ce soit les lobbies, leur profession, leurs avis personnels -, reconnaît Hélène Bekmezian, mais je pense qu'on a tendance à fantasmer un peu le poids du lobbying au Parlement. Dans l'état actuel des choses, ce n'est pas au Parlement que se décident vraiment les choses, c'est au gouvernement, dans les ministères, et c'est plutôt là que le lobbying est important, encore très peu connu, pas assez transparent et assez masqué". 

Pour tout connaître des coulisses de l'Assemblée : le livre J'irai dormir à l'Assemblée nationale (éd. Grasset) d'Hélène Bekmezian. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Législatives 2017 Coulisses Assemblée nationale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants