2 min de lecture Économie

Le plan du gouvernement pour développer l'épargne retraite des Français

Bruno Le Maire assure vouloir permettre aux Français de mieux se préparer à la retraite mais aussi de mieux financer l’économie grâce à la loi Pacte.

Bruno Le Maire, ministre de l'Économie
Bruno Le Maire, ministre de l'Économie
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini

Alors que les Français préfèrent l’assurance-vie pour placer leur épargne, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, précise dans une interview accordée au Parisien ce mercredi 2 mai, comment la loi Pacte prévoit de booster l’épargne retraite. "Nous voulons la développer pour permettre aux Français de mieux se préparer à la retraite mais aussi de mieux financer l’économie", précise-t-il.

"Actuellement, l’épargne retraite compte à peine 200 milliards d’euros d’encours, contre près de 2.100 milliards pour le livret A et l’assurance", explique le ministre, qui estime que cela "n’est pas suffisant". Pour changer cela, Bruno Le Maire prévoit d'"assurer la portabilité totale des quatre dispositifs actuels que sont le 'Madelin' (contrat destiné aux indépendants), le Perp (plan d'épargne retraite populaire , le Perco (plan d'épargne pour la retraite collectif) et l’article 83 (contrat d'assurance vie collectif souscrit par l'entreprise pour ses salariés)."  

Il explique concrètement que "contrairement à aujourd’hui, lorsque vous changerez d’entreprise ou de métier, votre compte d’épargne retraite vous accompagnera". Ensuite, le conjoint pourra systématiquement bénéficier d’une option de réversion, pour l’instant limitée à certains contrats. Enfin, le ministre précise que "chacun sera libre de sortir le fruit de son épargne volontaire, mais aussi de l’intéressement et de la participation, soit en capital soit en rente."

À lire aussi
Économie : Doctolib lève 150 millions de fonds et compte doubler son effectif d'ici trois ans Santé Connectée
Santé : Doctolib, la start-up française qui vaut désormais un milliard d'euros

Un objectif de 300 milliards d'euros d’encours d’ici la fin du quinquennat

Parallèlement à ces mesures, Bruno Le Maire évoque également l'existence d'incitations fiscales. "Pour chaque versement volontaire effectué par l’épargnant, vous aurez le droit à une déduction fiscale. Par exemple, si vous versez 1.000 euros sur votre compte épargne retraite, quel qu’il soit, vous pourrez déduire ce montant de votre revenu imposable", détaille le ministre. Une déduction qui se fera malgré tout dans la limite des plafonds existants (soit 30.000 euros par an pour un PERP par exemple). 

Il existe déjà un objectif chiffré au développement de cette épargne-retraite par le gouvernement. "Nous souhaitons parvenir à 300 milliards d'euros d’encours d’ici la fin du quinquennat", promet Bruno Le Maire. Quand le journaliste du Parisien l'interroge sur la possibilité de fusionner ces produits compliqués, le ministre assure que "cela aurait pris du temps, alors que nous voulons que la mesure soit opérationnelle le plus rapidement possible."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Épargne Bruno Le Maire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793244854
Le plan du gouvernement pour développer l'épargne retraite des Français
Le plan du gouvernement pour développer l'épargne retraite des Français
Bruno Le Maire assure vouloir permettre aux Français de mieux se préparer à la retraite mais aussi de mieux financer l’économie grâce à la loi Pacte.
https://www.rtl.fr/actu/politique/le-plan-du-gouvernement-pour-developper-l-epargne-retraite-des-francais-7793244854
2018-05-03 02:42:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/DYCwRaUxhDol4DXf7SYB3Q/330v220-2/online/image/2018/0319/7792681362_bruno-le-maire-ministre-de-l-economie.JPG