2 min de lecture Présidentielle 2017

Castaner : Le Pen et Dupont-Aignan "sont en train de se partager les postes"

INVITÉ RTL - Christophe Castaner, soutien d'Emmanuel Macron, a vilipendé l'accord de gouvernement de ses adversaires politiques.

Stéphane Carpentier L'invité RTL du week-end Stéphane Carpentier
>
Le Pen et Dupont-Aignan "sont en train de se partager les postes" Crédit Image : JACQUES DEMARTHON / AFP | Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date : La page de l'émission
109127536140888961261
Ludovic Galtier
et Bernard Poirette

L'alliance Marine Le Pen-Nicolas Dupont-Aignan est le fait politique de ce week-end d'entre-deux-tours. Pour la première fois depuis sa création en 1972, le Front national s'est trouvé un allié dans sa conquête du pouvoir. Une partie de la droite est montée au créneau pour dénoncer la "trahison" du leader de Debout la France. Emmanuel Macron s'est montré plus discret sur le sujet, préférant "être sur le terrain" et plaider pour "un chemin de rassemblement", estime Christophe Castaner, l'un de ses soutiens, au micro de RTL.

Le député des Alpes-de-Haute-Provence explique par ailleurs que le président du mouvement "En Marche !" "n'a pas vocation à critiquer les petits accords de boutique du Front national et de Nicolas Dupont-Aignan", qui commet, selon lui, "un mensonge" et "un désaveu". "Ils sont déjà en train de rêver du pouvoir, de se partager les postes, de boucler des accords financiers, tout cela est un peu pathétique."

À la fois, Christophe Castaner prévient les électeurs face au risque de l'arrivée du Front national au pouvoir. "Il faut avoir de la mémoire, il faut savoir ce qu'est réellement le Front national, un parti raciste, xénophobe, financé par des fonds étrangers, qui sèmerait des graines de guerre civile. Je suis choqué de voir que, alors que Marine Le Pen est au second tour, cela se fait dans l'indifférence générale, comme si tout cela n'était pas très grave."

À lire aussi
Marine Le Pen en visite en Guyane en décembre 2016 présidentielle 2017
Marine Le Pen est-elle arrivée en tête dans les départements d'Outre-mer ?

Emmanuel Macron n'est pas là pour cogner sur Marine Le Pen

Christophe Castaner, soutien d'Emmanuel Macron
Partager la citation

En réponse à ce résultat du premier tour, Emmanuel Macron ferait, toujours selon ce soutien, "une campagne différente de celle à laquelle nous étions habitués, de cette caricature de campagne". Christophe Castaner en tient pour preuve le prochain débat de l'entre-deux-tours du 3 mai. "Emmanuel Macron n'est pas là pour cogner sur Marine Le Pen. Il sera là pour démontrer que les idées de Marine Le Pen ne sont pas les réponses que les Français attendent." Et d'en appeler "à une forme de résistance" : "Dans cette élection, rien n'est fait, le risque est important."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Parti socialiste Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788344744
Castaner : Le Pen et Dupont-Aignan "sont en train de se partager les postes"
Castaner : Le Pen et Dupont-Aignan "sont en train de se partager les postes"
INVITÉ RTL - Christophe Castaner, soutien d'Emmanuel Macron, a vilipendé l'accord de gouvernement de ses adversaires politiques.
https://www.rtl.fr/actu/politique/le-pen-et-dupont-aignan-sont-en-train-de-se-partager-les-postes-7788344744
2017-04-30 09:25:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/pi6LoQ53WIXpvM5DA4RnNw/330v220-2/online/image/2017/0319/7787727628_christophe-castaner-porte-parole-d-emmanuel-macron.jpg