1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Le PCF favorable à la ratification des langues régionales
1 min de lecture

Le PCF favorable à la ratification des langues régionales

Les communistes prennent ainsi le contre-pied de Mélenchon qui dénonce une "nouvelle agression contre l’unité et l’indivisibilité de la République".

L'ombre d'un enfant se dessine à travers un drapeau du Parti communiste francais lors d'un discours du secrétaire national du PCF Pierre Laurent, le 26 août 2010 dans la salle du Kursaal à Malo-les-Bains.
L'ombre d'un enfant se dessine à travers un drapeau du Parti communiste francais lors d'un discours du secrétaire national du PCF Pierre Laurent, le 26 août 2010 dans la salle du Kursaal à Malo-les-Bains.
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le Parti communiste français s'est dit "favorable" lundi à la "ratification de la charte des langues régionales", souhaitée par François Hollande mais combattue par Jean-Luc Mélenchon. Cette dernière ferait obligation aux États signataires de reconnaître les langues régionales et minoritaires en tant qu’expressions de la richesse culturelle.

"Sans en faire l’alpha et l’oméga de notre position sur ce sujet, les communistes qui militent pour la reconnaissance des langues et cultures régionales depuis de très nombreuses années, sont favorables à cette ratification", affirme le parti dans un communiqué

"Préserver et enrichir le patrimoine vivant"

"Loin de mettre en cause l’unité et l’indivisibilité de la République et l’officialité de la langue française, cette ratification prend une dimension symbolique : contre les tentatives d’imposer l’uniformisation mondialisée de la langue de la finance, elle permet de réaffirmer notre volonté, conformément à la résolution de l’Unesco sur les langues en danger, de préserver et d’enrichir le patrimoine vivant constitué par les quelques 75 langues pratiquées en France", explique le communiqué. 

Jeudi, Jean-Luc Mélenchon, leader du parti de gauche (qui forme avec le PCF le Front de gauche), avait lui qualifié de "nouvelle agression contre l’unité et l’indivisibilité de la République" le projet de François Hollande et exigé un référendum. Une position qui diffère également de celle du secrétaire national du PG, Alexis Corbière qui ne se dit pas hostile à la reconnaissances des langues régionales. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.