1 min de lecture Bouches-du-rhône

Le maire PS d'Allauch mis en examen pour détournement de fonds

Maire d'Allauch, près de Marseille, depuis 1975, Roland Povinelli est accusé, entre autres, de l'emploi présumé fictif de sa belle-fille.

Vidéo snapchat de Perpignan : ouverture d'une information judiciaire pour "viol en réunion"
Vidéo snapchat de Perpignan : ouverture d'une information judiciaire pour "viol en réunion" Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Placé en garde à vue mardi dans les locaux de la brigade financière de PJ de Marseille, le maire socialiste d'Allauch Roland Povinelli a été mis en examen ce mercredi soir 10 juin pour détournement de fonds publics, abus de confiance, faux et utilisation privative de domaine public selon son avocat Michel Pezet.

Maire de la commune de 20.000 habitants depuis 1975, le socialiste de 75 ans, remis en liberté contre 50.000 euros de caution, est accusé d'avoir fourni un emploi présumé fictif et de la promotion illégale de sa directrice de cabinet. Il est également reproché à l'élu l'utilisation à titre privatif d'un bâtiment communal et d'avoir indûment reçu un chèque lors de la liquidation d'une association locataire d'un terrain où était installé un émetteur radio.

Une information judiciaire avait été ouverte en février, des chefs de corruption active et passive, trafic d'influence et détournement de fonds publics. Me Pezet affirme cependant qu'aucun des chefs de corruption ou trafic d'influence n'a été retenu contre son client. Roland Povinelli "rejette ces accusations, il est très combatif", ajoute son avocat, précisant que des "confrontations" vont être organisées.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bouches-du-rhône Parti socialiste Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants