1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Le journal de 18h : pourquoi Donald Trump compte (probablement) quitter l'Accord de Paris
2 min de lecture

Le journal de 18h : pourquoi Donald Trump compte (probablement) quitter l'Accord de Paris

REPLAY - C'est pour satisfaire son électorat de base que le président américain a décidé de quitter l'accord sur le climat.

Donald Trump dans le Bureau ovale de la Maison blanche le 24 mars 2017
Donald Trump dans le Bureau ovale de la Maison blanche le 24 mars 2017
Crédit : Evan Vucci/AP/SIPA
Le Journal RTL de 18h du 31/05/2017 : pourquoi Donald Trump compte (probablement) quitter l'Accord de Paris
16:25
Philippe Corbé

Plusieurs médias l'ont annoncé, et plusieurs responsables de la Maison-Blanche le confirment : Donald Trump a pris sa décision de sortir de l'Accord de Paris. Restent à déterminer les modalités juridiques : sortie brutale ou progressive ? Le président américain reçoit mercredi 31 mai son secrétaire d'État, qui depuis des mois tente de le convaincre de rester dans l'accord, épaulé de la fille du président. Mais leur argument de ne pas céder à la Chine un leadership mondial n'a pas fait le poids face à la frange la plus nationaliste de son entourage.

Cette dernière fait pression sur Donald Trump pour qu'il suive son instinct. Il a dit dans le passé que le dérèglement climatique n'était qu'un canular, que l'accord n'était qu'une tactique de la Chine pour affaiblir économiquement les États-Unis. Une pression, aussi, pour qu'il respecte sa promesse de campagne : l'Amérique d'abord. C'est d'ailleurs ce qui a certainement décidé le président américain : faire plaisir à la base de son électorat, impatient de voir enfin des résultats.

Pendant plus d'un an, Donald Trump a répété à ses sympathisants que l'Accord de Paris allait détruire des emplois. Mais selon un conseiller, il va falloir faire très attention à ce que va dire le président. Dans l'annonce de la sortie, il pourrait s'arranger pour garder une porte entrouverte en proposant par exemple de renégocier les engagements américains de réduction des émissions de carbone.

À écouter également dans ce journal

- Météo France a présenté le 31 mai ses prévisions pour les mois de juin, juillet et août. L'initiative fait débat : en 2012 déjà, la météo belge avait annoncé un été mauvais, et les stations balnéaires s'en souviennent encore.

À lire aussi

- Premier déplacement en province pour Emmanuel Macron : ce mercredi 31 mai, le chef d'État français est venu inaugurer le dernier-né des chantiers navals STX, le paquebot géant Meraviglia, destiné au croisiériste MSC.

- Emmanuel Macron, durant le Conseil des ministres hebdomadaire, a exprimé son soutien à Richard Ferrand. Face à la polémique autour de son ministre, le président a réclamé à l'ensemble du gouvernement de la solidarité et de la responsabilité. Avant d'ajouter : "Les choses ne vont pas forcément bien quand la presse devient juge". Richard Ferrand, comme cinq autres ministres, est candidat aux législatives. S'il est battu, il devra quitter le gouvernement.

François Hollande a assisté au mariage posthume de Xavier Jugelé, le policier tué par un jihadiste sur les Champs-Élysées le mois dernier. Les deux hommes étaient déjà pacsés.

Roland-Garros, c'est déjà fini pour Jo-Wilfried Tsonga. Le français a été éliminé dès le premier tour par le 91ème joueur mondial, l'argentin Renzo Olivo. Un match interrompu le 30 mai par la nuit et qui s'est achevé le 31 au matin sur une défaite en 4 sets.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/