1 min de lecture François Fillon

Costumes de François Fillon : le déontologue de l'Assemblée se saisit de l'affaire

Après la révélation du "Journal du Dimanche" sur les dons de costumes qu'aurait reçus François Fillon, le déontologue de l'Assemblée nationale s'est saisi de l'affaire.

François Fillon en meeting à Orléans le 7 mars 2017
François Fillon en meeting à Orléans le 7 mars 2017 Crédit : GUILLAUME SOUVANT / AFP
Maxime Magnier et AFP

Il ne lui aura fallu que 24 heures. Alors que le JDD affirmait dimanche que François Fillon s'était fait offrir pour plusieurs dizaines de milliers d'euros de costumes, le déontologue de l'Assemblée nationale s'est saisi de ce cas lundi 13 mars.

"J'ai appris par la presse que François Fillon aurait reçu pour plus de 13.000 euros de dons de vêtements de la part d'un donateur non identifié en février. Cela suscite des questionnements et j'ai réagi", a déclaré Ferdinand Mélin-Soucramanien, précisant qu'il entendait "recueillir le maximum d'éléments d'information" à ce sujet.

"Compte tenu des contraintes du calendrier électoral, il est souhaitable que la question soit réglée rapidement du point de vue du contrôle interne de l'Assemblée", a-t-il aussi estimé, ajoutant : "La question qui se pose est la suivante : ces cadeaux ont-ils été faits exclusivement à titre privé, auquel cas ils échappent à ma compétence, ou bien sont-ils en lien avec le mandat ?"

La déclaration peut éventuellement être encore faite

Ferdinand Mélin-Soucramanien, déontologue de l'Assemblée nationale
Partager la citation

Si les députés sont tenus de déclarer au déontologue "tout don ou avantage d'une valeur supérieure à 150 euros dont ils ont bénéficié", "en lien avec leur mandat", Ferdinand Mélin-Soucramanien a expliqué que "la déclaration peut éventuellement être encore faite, mais son absence jusqu'alors pourrait s'apparenter à un manquement au code de déontologie".

À lire aussi
François Fillon le 21 avril 2017 à Paris Réseaux sociaux
François Fillon : son compte Twitter piraté par des hackers turcs

Le cas échéant, le bureau de l'Assemblée peut être amené à statuer, pouvant même prononcer une peine disciplinaire à l'encontre de François Fillon. Outre ce nouveau dossier, le candidat de la droite se présentera mercredi 15 mars devant les juges d'instruction dans le cadre de l'affaire des emplois présumés fictifs de son épouse et de deux de ses enfants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Fillon Costumes Assemblée nationale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants