1 min de lecture Corée du Nord

Le demi-frère du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un assassiné en Malaisie

Le gouvernement sud-coréen a confirmé que l'homme assassiné en Malaisie le 14 janvier était bien un demi-frère du leader nord-coréen Kim Jong-Un.

Des images de Kim Jong-Nam à la télévision sud-coréenne le 14 janvier 2016.
Des images de Kim Jong-Nam à la télévision sud-coréenne le 14 janvier 2016. Crédit : JUNG Yeon-Je / AFP
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang
et AFP

Un demi-frère du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un a été assassiné en Malaisie, comme l'ont confirmé les autorités sud-coréennes mercredi 15 janvier. "Notre gouvernement est certain que l'homme assassiné est Kim Jong-Nam [demi frère du dictateur Kim Jung-Un]", a déclaré le porte-parole du ministère sud-coréen de l'Unification, Chung Joon-Hee, qui gère les affaires intercoréennes. 

Plusieurs médias sud-coréens avaient rapidement relayé cette information dans la journée du 14 janvier. Certains affirmaient même qu'il a été attaqué avec des aiguilles empoisonnées. Kim Jong-Nam, 45 ans, était le fils aîné du dirigeant défunt Kim Jong-Il. Cet assassinat est le plus spectaculaire sous le régime de Kim Jong-Un depuis l'exécution de l'oncle du dirigeant nord-coréen Jang Song-Thaek en décembre 2013.

Un exemple qui démontrerait la brutalité et la nature inhumaine du régime nord-coréen

Le président sud-coréen par intérim Hwang Kyo-Ahn
Partager la citation

Soumis à une pression internationale croissante à propos des programmes nucléaire et balistique nord-coréen, Kim Jong-Un cherche à renforcer son emprise sur le pouvoir. Le 13 janvier, le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné à l'unanimité --y compris la Chine, principale alliée de Pyongyang--  le tir de missile effectué dimanche par la Corée du Nord. 

"S'il est confirmé, le meurtre de Kim Jong-Nam serait un exemple qui démontrerait la brutalité et la nature inhumaine du régime nord-coréen", avait déclaré le président sud-coréen par intérim, Hwang Kyo-Ahn, lors d'une réunion avec ses principaux conseillers à la sécurité plus tôt dans la journée du 14 janvier, au sujet de ce mystérieux assassinat rapporté par les médias sud-coréens.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Corée du Nord Corée du Sud Kim Jong-Un
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants