1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Laurent Wauquiez sur RTL : "Il n'y aura aucune alliance avec le FN"
1 min de lecture

Laurent Wauquiez sur RTL : "Il n'y aura aucune alliance avec le FN"

INVITÉ RTL - Le candidat à la présidence des Républicains a clarifié sa position vis-à-vis du parti de Marine Le Pen.

Laurent Wauquiez, invité de RTL le 11 octobre 2017
Laurent Wauquiez, invité de RTL le 11 octobre 2017
Crédit : Camille Kaelblen / RTLnet
Laurent Wauquiez : "Il n'y aura aucune alliance avec le FN"
00:39
Laurent Wauquiez était l'invité de RTL le 11 octobre 2017
10:23
Laurent Wauquiez répond à un auditeur qui le qualifie "d'ultra-droite" des Républicains
01:26
Laurent Wauquiez sur RTL : "Il n'y aura aucune alliance avec le FN"
10:25
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

Souvent critiqué par ses adversaires politiques pour son positionnement droitier au sein des Républicains, Laurent Wauquiez a été clair, mercredi 11 octobre, sur RTL : "Il n'y aura aucune alliance avec des élus du Front national" si les militants le choisissent comme président du parti de droite au mois de décembre.

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes réagissait ainsi à l'appel lancé par le président de Sens commun, émanation de la Manif pour tous actuellement associée aux Républicains, à Marion Maréchal-Le Pen pour un rassemblement des droites.

Ce parti, qui a franchi "la ligne rouge" selon Bernard Accoyer, peut-il rester dans la famille Les Républicains ? "Si je suis élu, notre ligne sera très claire. Tous ceux qui ne partagent pas cette ligne (pas d'alliance avec le FN, ndlr) ne feront pas partie de mon équipe. S'il y a le moindre passage à l'acte, ils n'auront plus leur place chez Les Républicains. Notre famille a besoin de retrouver de la clarté." En attendant une clarification du parti sur ses intentions, Laurent Wauquiez a annoncé sur RTL qu'il suspendait sa participation à l'université de rentrée de Sens commun.

Le favori de l'élection à la présidence du parti "veut en revanche que Les Républicains puissent s'adresser à ceux que l'on a déçus. Ces électeurs, qui partageaient nos valeurs mais qui se sont dit : 'La droite dit mais ne fait jamais et déçoit toujours' et qui sont allés voter pour le Front national. Il n'y a pas 35% de fascistes et d’extrémistes en France."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/