1 min de lecture Confidentiels politique

La République En Marche : ça ne s'arrange pas pour Richard Ferrand à l'Assemblée

CONFIDENTIELS RTL - Alors que le calendrier judiciaire se précise pour le patron des députés La République En Marche, empêtré dans l'affaire dite des Mutuelles de Bretagne, ses détracteurs se placent déjà en interne pour son éventuelle succession.

Pauline de Saint-Remy Les Confidentiels RTL Pauline De Saint-Rémy
>
La République En Marche : ça ne s'arrange pas pour Richard Ferrand à l'Assemblée Crédit Image : AFP / Étienne Laurent | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Pauline de Saint-Remy
Pauline De Saint-Rémy
et Loïc Farge

Le quotidien Les Échos révélait mardi 13 mars que le président du groupe La République En Marche était convoqué à la fin du mois par le juge Van Ruymbeke dans le cadre de l'affaire des Mutuelles de Bretagne, sans que l'on connaisse le motif exact de cette convocation.

Mais qu'importe. À l'Assemblée nationale, l'information n'a fait qu'alimenter les rumeurs qui circulent en "off" depuis quelques semaines (du moins du côté de ses détracteurs) sur la fragilité prétendue de l'ancien homme fort d'Emmanuel Macron.

Une chose est sûre : bien que la question ne se pose pas officiellement, si sa situation devait se dégrader sur un plan judiciaire, les candidats à sa succession ne manqueraient pas. Je vous ai déjà parlé de l'ambition discrète du député de Paris Hugues Renson. Le nom du président de la commission des Affaires économiques, Roland Lescure, circule lui aussi.

À lire aussi
Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, le 24 novembre 2017 dans une école de Toulouse confidentiels politique
Éducation nationale : Jean-Michel Blanquer veut-il en finir avec les heures de colle ?

Richard Ferrand est en tout cas dans le collimateur de certains. Notamment parmi la vingtaine de députés qui se réunit occasionnellement le mardi matin, dans une annexe du bâtiment 3A ou à la buvette, avant la réunion de l'ensemble du groupe.

"Pas une écurie de jeunes ambitieux"

Ce sous-groupe est composé essentiellement de la "bande de Poitiers", autrement surnommé les "Macron Boys". C'est une poignée de jeunes trentenaires : des macronistes de la première heure qui tous ont hérité de responsabilités au sein du groupe, et auxquels se sont greffés quelques autres députés médiatiques, d'Aurore Bergé à Guillaume Chiche en passant par Marie Lebecq.

"Il ne s'agit que d'échanger en plus petit comité sur l'actualité. C'est un groupe d'amis, pas une écurie de jeunes ambitieux", m'assurait mardi soir l'un de ceux que j'interrogeais. Reste qu'en "off", la plupart dénoncent depuis des semaines la brutalité supposée des méthodes de management de Richard Ferrand.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confidentiels politique La République En Marche Richard Ferrand
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792617300
La République En Marche : ça ne s'arrange pas pour Richard Ferrand à l'Assemblée
La République En Marche : ça ne s'arrange pas pour Richard Ferrand à l'Assemblée
CONFIDENTIELS RTL - Alors que le calendrier judiciaire se précise pour le patron des députés La République En Marche, empêtré dans l'affaire dite des Mutuelles de Bretagne, ses détracteurs se placent déjà en interne pour son éventuelle succession.
https://www.rtl.fr/actu/politique/la-republique-en-marche-ca-ne-s-arrange-pas-pour-richard-ferrand-a-l-assemblee-7792617300
2018-03-14 07:09:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ihw11Zw_m3InO5VkTtl9lA/330v220-2/online/image/2018/0314/7792617355_le-patron-des-deputes-rem-richard-ferrand-le-22-fevrier-2018.jpg