1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. La loi sur l'autorité parentale votée à l'Assemblée
2 min de lecture

La loi sur l'autorité parentale votée à l'Assemblée

La proposition de loi sur l'autorité parentale et l'intérêt de l'enfant a été adoptée ce vendredi à l'Assemblée nationale.

Laurence Rossignol, la secrétaire d'Etat à la Famille, à l'Assemblée Nationale le 3 juin 2014.
Laurence Rossignol, la secrétaire d'Etat à la Famille, à l'Assemblée Nationale le 3 juin 2014.
Crédit : FRANCOIS GUILLOT / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Ce texte présenté par les députés socialistes et écologistes est centré sur les conséquences des séparations des couples pour les enfants (renforcement de l'exercice conjoint de l'autorité parentale, droits accordés aux beaux-parents, encouragement à la médiation familiale...). Il a été soutenu par toute la gauche, mais combattu jusqu'au bout par l'UMP au nom de "l'intérêt supérieur de l'enfant".

S'il a noté que cette proposition de loi "n'est pas une révolution" au regard du droit existant, mais surtout des conditions actuelles de vie des familles, le député socialiste Erwann Binet a souligné qu'elle apportait "de nouvelles sécurités pour les nouvelles familles".

Un examen repoussé deux fois

De son côté, le député UMP Xavier Breton a riposté que non seulement cette proposition de loi va "compliquer" la vie de ces familles, mais elle masque une volonté "idéologique" de "détruire la famille telle qu'elle existe et d'imposer la multiparentalité".

La secrétaire d'Etat chargée à la Famille Laurence Rossignol a, elle, vanté un texte "équilibré, qui part de la réalité de la vie des familles et vise à les accompagner pendant et après la séparation". Elle a regretté "beaucoup de dogmatisme" dans la vision de la famille défendue à droite.

Alors que l'UMP a ironisé sur "la difficulté (de la majorité) à faire passer ce texte qui vous porte un peu la guigne, car vous dû vous y reprendre à trois fois", la secrétaire d'État a glissé : "Au moins, on ne pourra pas lui reprocher d'avoir été examiné à la va-vite."

L'exécutif avait renoncé en février à un grand projet de loi sur la famille, après d'imposants rassemblements de la Manif pour tous. Puis le passage en première lecture avait été interrompu deux fois sur fond de longue bataille de l'UMP.

Le travail de Dominique Bertinotti salué

"En dépit des manœuvres dilatoires de l'opposition, la majorité a tenu bon pour améliorer le quotidien de millions de familles et protéger les intérêts des enfants", a réagi pour sa part le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement Jean-Marie Le Guen dans un communiqué.

Tant le député Erwann Binet que la secrétaire d'État Laurence Rossignol ont rendu hommage vendredi au travail qu'avait accompli Dominique Bertinotti sur ce chantier dans le gouvernement Ayrault.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.