1 min de lecture Union européenne

L'eurodéputé Pierre Larrouturou en grève de la faim contre le budget de l'UE

Avec sa grève de la faim entamée mercredi 28 octobre, l'eurodéputé socialiste Pierre Larrouturou veut "alerter les citoyens" sur les coupes des budgets européens pour le climat et la santé. Il souhaite également mettre en avant un projet de taxe sur les transactions financières.

L'eurodéputé Pierre Larrouturou entame une grève de la faim "pour le climat, la santé et l'emploi"
L'eurodéputé Pierre Larrouturou entame une grève de la faim "pour le climat, la santé et l'emploi" Crédit : Kenzo Tribouillard / AFP
valentin
Valentin Deleforterie et AFP

Faut-il s'arrêter de manger pour parvenir à faire passer un message ? C'est en tous cas la démarche entreprise mercredi 28 octobre par l'eurodéputé français Pierre Larrouturou. L'homme politique affirme qu'il n'y aura dans le prochain budget européen "quasiment plus d'argent pour le climat, la santé, et rien de sérieux pour l'emploi".

"La seule solution, c'est d'augmenter les ressources propres de l'UE avec une 'vraie' taxe sur les transactions financières (TTF), qui permettrait de rembourser le plan de relance, tout en finançant la santé et le climat", insiste le membre du groupe "Socialistes & Démocrates" et rapporteur du budget 2021 de l'UE.

En juillet dernier, les dirigeants de l'Union européenne ont approuvé un plan de relance post-Covid de 750 milliards d'euros. Un projet financé par l'emprunt et adossé à un budget européen de 1.074 milliards d'euros pour la période 2021-2027. Mais les eurodéputés bloquent le plan de relance et réclament 39 milliards supplémentaires. La somme serait consacrée à des programmes d'éducation et de recherche.

Dans un vote mi-octobre, les eurodéputés ont demandé la création d'une taxe sur les transactions financières. Ce projet, communément appelé "taxe Tobin", pourrait rapporter jusqu'à 57 milliards d'euro chaque année. La France et l'Allemagne proposent déjà une TTF européenne, dans un format assez restreint pour éviter une fuite massive des flux financiers. 

À lire aussi
Un vaccin contre la Covid-19 (illustration) coronavirus
Coronavirus : 15% des vaccins achetés par l'UE pour la France

L'Autriche propose quant à elle de taxer les actions, produits dérivés et obligations. Le pays a accusé en janvier dernier la proposition franco-allemande d'épargner "approximativement 99% des transactions".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Union européenne Grève Députés européens
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants