2 min de lecture Écologie

Journée mondiale de la Terre : "les solutions existent", selon le PDG de Veolia

INVITÉ RTL - À l'occasion de la Journée mondiale de la Terre, Antoine Frérot, président-directeur général de Veolia, fait un diaporama étonnamment positif du paysage environnemental mondial.

Micro générique Switch 245x300 L'invité RTL du Week-End Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Journée mondiale de la Terre : les solutions existent, selon le PDG de Veolia Crédit Image : ERIC PIERMONT / AFP | Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date : La page de l'émission

Les questions environnementales n'auront pas occupé une grande place dans la campagne présidentielle. "En tant que professionnel de l'environnement, j'aurais aimé que l'on en parle d'avantage, confie Antoine Frérot, président-directeur général de Veolia, multinationale spécialisée dans le traitement des déchets, la gestion de l'énergie et du cycle de l'eau. D'abord pour présenter les problèmes et, à partir des problèmes, j'aurais aimé que l'on évoque les solutions". S'il déplore, comme Nicolas Hulot, un manque d'intérêt pour les questions écologiques, le PDG de Veolia n'est toutefois pas inquiet de la tournure environnementale que connaît ce début de XXIe siècle.

"Je ne fais pas un constat pessimiste, car les solutions pour permettre le développement de la population humaine sur la terre, leurs activités - et notamment leur activité économiques -, quelles qu'elles soient, tout en étant compatibles avec la protection de la nature (...), elles existent. Pour les mettre en oeuvre, cela suppose une organisation collective, d'abord politique, car la réglementation environnementale est quand même le premier moteur pour forcer les gens à vivre et à travailler proprement. Mais je ne suis pas pessimiste car les solutions existent." 

De la bonne réutilisation des ressources naturelles

"On connaît les solutions, on sait comment faire", assure Antoine Frérot. "Nous savons capturer le méthane et nous sommes en train de peaufiner les solutions pour capturer le CO2. (...) Mais les progrès de gouvernance, de politiques publiques, en matière environnementale, sont également clés", estime-t-il. 

Parmi les premiers réflexes à acquérir : la réutilisation des denrées énergétiques. "Aujourd'hui, une ressource naturelle est devenue trop rare, trop précieuse, pour n'être utilisée qu'une fois", décrit le PDG de Veolia. Prenant l'exemple de la molécule H2O, il décrit celle-ci comme "très stable" : "il y a aujourd'hui autant d'eau douce sur la terre qu'il y en avait il y a 10.000 ans et qu'il y en aura dans 10.000 ans, estime-t-il. Donc le problème n'est pas la disparition de la ressource, c'est le fait de l'utiliser de manière plus raisonnée. Or, on connaît toutes les techniques pour recycler l'eau usée, la traiter et la réutiliser pour les usages, même les plus compliqués", assure le patron de Veolia.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Écologie Veolia Énergie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants