2 min de lecture Johnny Hallyday

Johnny Hallyday critiqué par une élue socialiste à cause de son concert à Fréjus

Elsa Di Méo a publié une lettre ouverte au rockeur français, dénonçant notamment la proximité des organisateurs du show avec le Front national.

Johnny Hallyday
Johnny Hallyday Crédit : Lionel Cironneau/AP/SIPA
Maxime Magnier

Fin mai, l'imposant show à venir de Johnny Hallyday à Fréjus créait une première fois l'émotion. En cause, l'abattage de plusieurs arbres afin de permettre l'organisation de l’événement. Et déjà à l'époque, Elsa Di Méo s'était déclarée "particulièrement choquée", affirmant qu'on ne "nettoie pas la nature fréjusienne en fonction du bon vouloir d'une société d’événementiel pour une soirée". Vendredi 1er juillet, la conseillère régionale de PACA et secrétaire nationale du Parti socialiste à la promotion et l'action républicaine a de nouveau fait entendre sa voix, publiant, sur le site de L'Obsune lettre ouverte à l'artiste de 73 ans pour l'interpeller sur son concert du 2 juillet.

L'élue évoque dans un premier temps "les pedigrees des dirigeants" de "La Patrouille de l’événement", la société responsable de l'organisation du show et qui entretient des liens avérés avec la mairie Front national de la ville. Elle pointe également "les attaques sans précédent à la presse" et "des journalistes nommément ciblés, attaqués pour avoir exercé leur métier", "insultés sur les réseaux sociaux" et "interdits de citer en Conseil municipal" suite à la couverture du spectacle.

Et l'élue de dénoncer la "misogynie" et l'"atteinte à la démocratie" subie par les "élus d'opposition [qui] se sont inquiétés des mesures de sécurité" entourant la venue de Johnny Hallyday. Elle rappelle par exemple un événement survenu au Conseil municipal de Fréjus, lors duquel "le sénateur-maire FN de Fréjus" aurait répondu "Mêlez-vous de vos fesses" à "l'indigente qui osait l'interpeller sur la sécurité publique". Enfin, Elsa Di Méo rappelle qu'elle se "réjouit de [la] venue" de l'artiste", qui avait "murmuré [son] opposition au Front national" il y a quelques temps, mais elle estime aussi que face à ceux qui "attisent la haine", chacun doit "[se] lever et résister", sans quoi "les incendies qui sont allumés à Fréjus risquent bien demain d'embraser toute notre République".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Johnny Hallyday Concert Fréjus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants